#Portrait : Travis Hill « Trumpet Black »

La vie de Travis Hill, tortueuse et incandescente, condense à bien des égards l’odyssée tragique des jeunes Noirs américains de notre époque. Issu d’une dynastie musicale prestigieuse du Tremé, l’un des musiciens les plus prometteurs de sa génération, « Trumpet Black » est le petit-fils de Jessie Hill « Oh Poo Pah Doo » et le cousin de James Andrews, Troy « Trombone Shorty » Andrews et Glen David Andrews. Suite →

Ecrit par Monique Bornstein

#Interview : Eli Degibri

C’était le 19 juillet 2019, que l’envoyé spécial du Jazzophone a rencontré le saxophoniste Eli Degibri, avant sa prestation à Jazz à Juan, certainement l’un des musiciens les plus importants de cette scène israélienne qui à l’instar d’autres pays (Éthiopie, Angleterre, Japon…) prouve que le jazz ne se vit plus uniquement aux États-Unis et en Europe. Eli Degibri, qui va se produire également au « Red Sea Jazz Festival » dont il est le directeur artistique à Eilat, ville jumelée avec Antibes-Juan-les-Pins, a aimablement accepté de se confier à nous au cours d’une interview. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Interview : Cedric Lauer

Cédric Lauer natif de Lorraine est un musicien multi-intrumentiste de talent qui a commencé la musique à la Trompette et qui depuis quelques années, développe ses séances de musicothérapie auprès « d’Enfants Extraordinaires » comme il aime le souligner, au sein de l’association Regarddons. Suite →

Ecrit par David Benaroche

#Jazz & #World : Monk sur la commode

On connaît la relation privilégiée qu’entretient Jacques Ponzio avec Thelonious Monk, son étude pionnière « Blue Monk : un portrait de Thelonious » (avec François Postif, 1995) puis l’Abcédaire Monk et enfin, mais la fin est loin, « Monk encore ». Autre violon dingue (vous avez bien lu « dingue ») de l’auteur le piano. Son groupe l’Africa Express vient d’enregistrer tout récemment un nouvel album Abidjan Memories (double Cd) qui me semble encore plus réussi que les précédents (d’ailleurs fort estimables). Suite →

Ecrit par Francois Billard

#LiveReport : Kyle Eastwood à Grasse

17h, un horaire inhabituel pour le reporter du jazzophone, ce dimanche, au Théâtre de Grasse. Les seuls sièges rouges encore non occupés sont flanqués d’un sens interdit. Respectons la distanciation. Monsieur Flores, le directeur, ouvre la soirée en souhaitant la bienvenue au public et en dédiant le concert à la mémoire de Samuel Paty, le professeur lâchement assassiné. Silence… Puis les cinq musiciens prennent possession de la scène. Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone