#JazzCookin’ « Jambalaya »

Vous serez tous d’accord amis du Jazz et de la musique, pour dire qu’il manquait une petite rubrique «cooking coocooning» dans notre magnifique Jazzophone… La musique comme la cuisine font encore partie de nos plus belles créations humaines, et au-delà d’être fédératrices elles sont porteuses de valeurs communes telles que le partage et la générosité… «Les cuivres culinaires rougiront à l’unisson de ceux du Big Band» ou comment passer à côté de tous ces petits plats qui ont surement inspiré les plus grands…?

Suite →

Ecrit par Cécile Cohen

Report du Tremplin du Nice Jazz Festival 2015

Spirale Trio - Marta

Offert par la ville de Nice et organisé par La Ruche et Imago Records,  le Tremplin du Nice Jazz Festival 2015 proposait six groupes de belle facture à l’appréciation d’un jury composé de professionnels de la musique ou du secteur culturel et de journalistes. Dimanche 5 et lundi 6 juillet sur la scène de la place Masséna, devant un nombreux public, défilèrent donc Raven, Jacob Vacek Quintet, Spirale Trio, Elias et le Paï Paï Jazz Band, Andrea Bazzicalupo Quartet et Ryoko Nuruki Trio. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Le monde est Jazz

Fruit originel d’une communauté afro-américaine aux racines multiples, le jazz porte en lui toutes les raisons de se modeler aux évolutions du temps et de s’épanouir sur d’autres territoires, hors des Etats-Unis qui l’ont vu naître. A observer ses métamorphoses et ses adaptations, la musique jazz a ouvert une infinité de voies dans lesquelles d’immenses jazzmen, mais aussi des musiciens de tous pays, se sont engagés, permettant la découverte de nouveaux rythmes et de sons toujours réinventés. Suite →

Ecrit par Valérie Juan

Le Jazzophone

Saviez-vous, chers lecteurs du 2e numéro de notre remarquable magazine, qu’il y eut précédemment une autre revue consacrée au jazz qui portait le même nom, ce qui d’ailleurs nous inspira pour créer la nôtre ? Saviez-vous également que ce nom est tiré de celui d’un instrument de musique ?

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Gato Barbieri – Le Jazz et le chat argentin

Ca commence souvent comme ça : j’avais un copain qui… Et bien, justement, ça a commencé comme ça, un copain déjà féru de Jazz et moi qui n’avais pas encore franchi le Rubicon, je découvrais, je tâtonnais, j’expérimentais, et puis le choc : sur sa chaine B & O (un peu frimeur le copain), une musique syncopée, latine, prenant aux tripes, je regarde la pochette sur le sol : Gato Barbieri ; la vague m’a emporté.

Suite →

Ecrit par Jean Bellissime
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone