#Chronique : Dies Irae « Monster Melodies »


Une réédition incroyable du 33 tours (numéroté et limité à 1000 ex.), car inattendue, d’un groupe rock des 70’s de chez nous dénommé Dies Irae.

Pour l’occasion, le groupe est reformé, et effectue des concerts depuis ces derniers mois. Cet album (quasi live 76-78) est un croisement judicieux d’une certaine musique progressiste (Van der Graaf Generator, King Crimson) à un certain état et style d’esprit libre, comme Brigitte Fontaine. Dies Irae c’est Juliette Bodo (chant), André Caspar (saxophone, flûte), André Fassetta (piano, clarinette, chant), Guy Galassini (batterie), François Szönyi (guitare, chant), Stéphane Szönyi (basse, chant). Guy et François font partie du trio Dies Goa Unit qui a récemment tourné avec Richard Sinclair de Caravan. François a enregistré deux disques avec John McLaughlin au sein d’Aighetta Quartett. Une belle famille musicale prog’ de bon aloi.

www.monstermelodies.fr/dies-irae

Ecrit par Jack Lalli

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone