#Chronique : « Intermezzo » de Giovanni Mirabassi & Sarah Lancman

Magnifico ! Tel est le mot qui vient à l’esprit de cet humble chroniqueur à l’écoute de cet album splendide dans lequel Sarah Lancman (voix) et Giovanni Mirabassi (piano) revisitent et jazzifient les classiques de la chanson italienne, avec l’aide sur quelques morceaux (quatre, exactement) d‘Olivier Bogé (saxophone).

Un petit bijou d’album, tant  ces mélodies de la « canzonetta » sont riches et parlent au cœur. On est de plus enchanté par la diction parfaite de Sarah Lancman qui chante en italien sans aucun accent. Nous avions eu l’occasion d’applaudir ce duo au défunt MU LIVE, il y a quelques mois, et nous en avions été ravis. Il est vrai qu’ils entretiennent une complicité musicale de haut niveau, et que la chaleur toute méditerranéenne du jeu de Giovanni ne peut que servir à merveille cette douceur transalpine. Imaginez Bill Evans qui accompagnerait Mina, c’est un peu l’impression que laisse cet album. En ce qui nous concerne, trois points forts : le standard « Estate » de Bruno Martino, « Senza fine », avec un très beau chorus d‘Olivier Bogé, et enfin « Ah, che sara, che sara » que l’on connait ici par le « Ah, tu verras, tu verras » de Claude Nougaro. Un album bijou pour les beaux jours qui arrivent. Estate…



www.sarahlancman.com

www.giovannimirabassi.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #Chronique : Marc Berthoumieux « Le Bal des mondes » | Le Jazzophone

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone