#Chronique : Ludovic Ernault Quartet « Live »

Un quartet hors-pair (Ludovic Ernault – saxophone alto ; Enzo Carniel – piano ; Florent Nisse – contrebasse ; Simon Bernier – batterie) une musique originale et pleine d’esprit, libre mais controlée, un jeu d’ensemble maîtrisé, voilà ce qu’offre le nouvel album enregistré en public à Vincennes du jeune (moins de 30 ans !) saxophoniste alto Ludovic Ernault

Avec 8 titres qui se terminent sur le bien nommé et jubilatoire « Danse », nous avons une vision complète de l’univers de ce rafraîchissant quartet, qui puise dans la tradition pour mieux explorer la modernité. Bop, post-bop, effluves de free, rythmes binaires, ternaires ou funky, chorus de piano époustouflants (fabuleux Enzo Carniel), rythmique jamais prise en défaut, un panorama de ce que jazz hexagonal peut avoir de meilleur. Une excellente surprise. Toutes les compositions sont dues à la plume de Ludovic Ernault, et toutes valent le détour, mais ma préférée est peut-être « Next fall » aux amples harmonies.  Faut-il y voir un clin d’oeil à « Fall », la magnifique composition de Wayne Shorter pour l’album « Nefertiti » de Miles Davis ? Quoi qu’il en soit c’est une merveille, à la hauteur de ce passionnant album.

www.ludovicernault.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone

%d blogueurs aiment cette page :