#Chronique : McCoy Tyner « Expansions »

Nous sommes en août 1968 lorsque McCoy Tyner entre en studio accompagné par Woody Shaw, Gary Bartz, Wayne Shorter, Ron Carter, Herbie Lewis et Freddie Waits. En avril de la même année, Martin Luther King Jr a été assassiné et des émeutes ont secoué les États-Unis. Un vent de liberté souffle sur le monde, mais il est vite réprimé.

Même s’il s’apprête à signer avec « Expansions » son 4ème album pour le label Blue Note, la période n’est pas des plus propices pour lui. Il a quitté l’orchestre de John Coltrane en 1966 et ses albums ne rencontrent pas le succès escompté. McCoy Tyner sera obligé de conduire des taxis pour améliorer son quotidien. Avec le recul, cet album est une vraie réussite. On sent une véritable urgence et une énergie folle dans ce manifeste qui sortira en 1970. 5 morceaux d’une durée de 46mn 30s qui laisse sur les rotules à la fin de la première écoute. McCoy Tyner réussit à apporter une vision nouvelle, sa vision et à trouver son public.



www.mcoytyner.com

Ecrit par Cyril Hely

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone