#Chronique : Open Land Meeting with John Abercrombie

Le guitariste américain John Abercrombie et le label allemand ECM ne font plus qu’un (façon de dire).

Ce jazzman au jeu discret, subtil et consistant a commencé sa carrière discographique avec l’album Timeless (intemporel) en 1975 puis, comme leader ou co-leader, a sorti une trentaine d’albums pendant 40 ans pour ECM qui présente sa musique comme « Le son le plus beau, après le silence« . Ce DVD prolonge ce partenariat sans fard ni fin. Open Land n’est pas un reportage ou film de concert, même s’il contient un peu des deux mais une rencontre ouverte avec celui que je considère comme le numéro un de la guitare électrique de jazz. Le cadre de ce film est sobre et jamais surchargé. Pas de narration, John parle ainsi qu’une poignée de ses collaborateurs, sa femme et son luthier. Les extraits des concerts sont ciblés et, comme le son BOF, incluent simplement ses œuvres parues chez ECM.

http://www.abercrombiefilm.com

Ecrit par Sir Ali

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone