#Edito #21 Happy Jazzy New Year

Happy Jazzy New Year à toutes et à tous.
Eh oui, au moment où vous lirez ces lignes, nous aurons franchi le cap de 2020 et le numéro du Jazzophone que vous tenez dans les mains est le premier d’une série à venir que nous espérons longue et fructueuse.


Ce nouveau numéro est placé sous l’égide de Frank Zappa, le regretté compositeur et guitariste américain qui a tant fait pour rapprocher les musiques que l’ont dit savantes et les musiques populaires. Toute l’équipe du Jazzophone se retrouve complètement dans cette approche. Si le jazz a parfois subi le reproche d’être élitiste, c’est une fondamentale erreur que nous nous employons à corriger. Il y a dans le jazz des passerelles avec toutes les musiques, et ce n’est pas Frank Zappa qui dirait le contraire ! Nous sommes plus que jamais à l’heure des échanges, et il ne servirait à rien que chacun conserve son pré carré, mais plutôt qu’il en fasse profiter le voisin. En ces temps troublés, il faut tout au contraire s’ouvrir à l’autre. La musique en général, la musique de jazz ou les musiques apparentées sont le véhicule idéal pour cela. Tradition et nouveautés, échanges et créativité sont représentés dans ce numéro, qui nous l’espérons vous réchauffera le cœur et les sens pendant les quelques semaines d’hiver qu’il nous reste à traverser. Ce numéro fait donc place belle aux nouveaux artistes sans oublier l’histoire et les « grands anciens » (Lovecraft).

Ecrit par David Benaroche

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone