Hommage à Charlie Parker à la Cave Romagnan (Live Report)

1661640_906290286058498_6506752195505518686_n-1C’est devant une Cave Romagnan remplie que ce jeudi 12 mars 2015, le quartet de Selim Nini (Selim, alto sax, Jonathan Gritella, guitare, Pierre Marcus contrebasse, Jean-Luc Danna, batterie, un « all star » line-up !) rendit, à l’instigation du leader, un émouvant hommage à Charlie  »Bird » Parker pour le 60ème anniversaire de sa disparition. Le quartet se déchaîna sur les thèmes composés ou immortalisés par Bird, tels que « Star Eyes » « Scrapple from the apple » « Out of nowhere » et bien d’autres. Poussés dans leur retranchements par un Jean-Luc Danna impérial, les trois jeunes musiciens multiplièrent les improvisations acrobatiques, dans la pure du tradition du be-bop, dont ils célébraient l’inventeur. Une grande soirée, du pur bonheur, du jazz comme il doit être joué, c’est à dire avec intelligence, ardeur et passion.

10422232_906290996058427_7923385332269948222_n-1Cave Romagnan22 rue d’Angleterre-06000Nice
Tél. : +33 (0)4.93.87.91.55 http://caveromagnan.free.fr

Wikipedia :

Charlie_Parker,_Tommy_Potter,_Miles_Davis,_Max_Roach_(Gottlieb_06941)Charlie Parker Jr, né le 29 août 1920 à Kansas City et mort le 12 mars 1955 à New York, est un saxophoniste alto de jazz américain. Parker, aussi surnommé Bird (« oiseau » en anglais), est considéré comme l’un des créateurs et principaux représentants du style be-bop. Avec Louis Armstrong et Duke Ellington, il compte parmi les musiciens les plus importants et influents de l’histoire du jazz.

Dans les années 1940, Charlie Parker avec Dizzy Gillespie ont assis les premiers éléments du jazz moderne en participant activement à l’émergence du be-bop, une forme de jazz caractérisée par des tempos rapides, une grande technicité et une improvisation basée sur la structure harmonique. Les nouvelles approches proposées par Parker sur la mélodie, le rythme et l’harmonie ont considérablement influencé les musiciens contemporains. De nombreux morceaux de Parker sont devenus des standards de jazz comme Scrapple from the apple, Now’s the time, Au Privave, Yardbird suite. À partir du début des années 1950, la santé du saxophoniste décline fortement, principalement en raison de sa dépendance aux drogues et à l’alcool depuis sa jeunesse. Il décède en mars 1955 à seulement 34 ans.

Suite ici…

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone