Hypno-Jazz & Improvisation

J.M Baccarini Hypno Jazz Photo Z@ius : Next MovementSoudain le cri puissant d’un éléphant surgit  du saxophone de Jean-Marc Baccarini… Je me souviens alors de cette chaleur en marchant un jour de Juin près du miroir d’eau qui  s’invite au cœur de Nice comme une immense  Arche de Noé.

Les Brumisateurs et les percussions imaginaires y réveillent nos pulsions de vie  ! La voix envoûtante du cuivre dans l’enregistrement surprenant et remarquable de 2011  à Saint Laurent du Var, nous invite à plonger dans la création. Jean-Marc Baccarini, Alexandre Davin, François Rosset et Jean Luc Danna construisent un univers improvisé où le geste devance le son. Ils s’observent en effet mutuellement avant de commencer leurs propres interprétations. La musique inonde alors leurs pensées tel un courant rythmique redoutablement hypnotique. Mais leurs  attitudes et leurs jeux nous fascinent et nous entraînent à l’identique dans une transe collective.

Jean-Marc Baccarini nous accompagne avec force dans cette plongée en apnée de la pensée : son phrasé musical  bouscule nos émotions  nous conduisant à ne plus penser. C’est probablement dans ces conditions qui offrent un espace suffisamment large à  l’interprétation improvisée et à l’ écoute spontanée, que le jazz trouve sa vraie  place dans un accès au plaisir partagé, sur ce miroir d’eau,  devenu radeau du désir et du plaisir. Mais il me parait intéressant d’évoquer un expérience que j’ai eu le plaisir de réaliser avec Alexandre  Davin (batteur aux côtés de Jean-Marc Baccarini, dans le concert de Saint Laurent du Var) . J’ai invité à deux reprises Alexandre  Davin  à participer à un atelier, dans le cadre du congrès “L’hypnose une thérapie au carrefour des sciences et des arts” (organisé par l’académie azuréenne d’hypnose) à Nice en 2014 et 2015. En utilisant un Djembé, il a  plongé l’assistance concentrée sur mes paroles, dans une ambiance propice à l’entrée dans la transe.

Je me suis effectivement  servi de cette rythmique pour faciliter l’induction hypnotique engagée par le son de ma voix et mes paroles suggestives. Avant l’exercice  j’avais proposé  à Alexandre  Davin un court exercice hypnotique, pour l’aider à entrer en hypnose en commençant à jouer des percussions. Dans un second temps, je  suis volontairement entré en hypnose en l’écoutant, permettant alors à  chaque soignant de l’atelier de vivre à tour de rôle  cette induction hypnotique. Cette induction par   « contamination »,    se retrouve vraisemblablement au quotidien dans de nombreuses situations. Mais je pense que le plus bel exemple reste le concert de jazz riche en  improvisations dans le quel Jean-Marc Baccarini  fait vibrer  son saxophone, véritable reptile aux sons envoûtants. Nous venons d’observer ensemble le fonctionnement de notre écoute  musicale qui se trouve enrichie de la projection imagée du miroir d’eau, avec le réveil d’émotions ressenties dans ce lieu. Ainsi chacun construit sa propre palette d’émotions musicales, grâce à une écoute libérée de la pensée par l’ enrichissement  d’instants  hypnotiques.

Ecrit par Pascal Vesproumis

Un commentaire

  1. Pingback: #HypnoJazz #Improvisation par Pascal Ves | Imago records & production

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone