#Jazz & #Rock : Boz Scaggs : Out of the Blues ! 

Né dans l’Ohio en juin 1944, sous le nom de William Royce, ce chanteur à la voix chaude, chaleureuse devient Boz Scaggs. Multi-instrumentiste, il a su s’imprégner du blues, de country, de soul, jazz, et rock’n’roll. Ce dernier album : « Out of the Blues«  va bien au-delà du blues !

Il joue de la guitare à l’âge de 12 ans… Il retrouve à Dallas un de ses collègues d’école qui est Steve Miller. Lycéens, ils jouent ensemble dans Marksmen Combo, puis The Ardells. Boz Scaggs commence sa carrière timidement en 1965… Il rejoint en 1967 le groupe Steve Miller Blues Band qui est signé pour le label Capitol records sous le nom du Steve Miller Band. Il participera aux deux premiers albums : « Children of the Future » et « Sailor ». Le groupe Steve Miller Band accompagne Chuck Berry à Fillmore West de San Francisco, et on les retrouve au Monterey Pop Festival

Boz Scaggs reprend sa route, et obtient un contrat avec Atlantic Records en 1968. Il fait un album en 1969, enregistré au « Muscle Shoals », entouré de musiciens dont Duane Allman sur tout l’album et ce titre phare « Loan Me A Dime ». Puis, il signe chez Columbia Records ses premiers albums… La consécration vient de deux hits : « Lido Shuffle » et « Lowdown » (1976) issu de l’album « Silk Degrees », classés numéro 2 aux USA.

Autre succès avec le disque : « Middle Man » (1980) et la participation des musiciens de Toto, Carlos Santana… D’autres consécrations musicales avec « Look What You’ve Done To Me », issu de la BO du film « Urban Cowboy » (1980), ou des titres comme « Miss Sun », « Jojo »... Un peu d’accalmie et il revient, en 1988 avec « Other Roads »

Les années 90 sont cool, dans le disque « Come On Home » (1997) il rend hommage à ses artistes préférés de blues, soul, Rythm & Blues : Sonny Boy Williamson, T-Bone Walker, Jimmy Reed, Bobby Blue Bland, Earl King… Puis « Dig » (2001) est un bel opus, de la musique soul qui rock… Ou aussi une belle œuvre sur « But Beautiful » (2003), avec des classiques du jazz en quartet, et un super double album en public : « Greatest Hits Live » (2004). Remarquable « Speak Low » (2008) qui jazze encore avec une orchestration classieuse (produit par Gil Goldstein) ! Il pose avec sa guitare électrique pour l’album « Memphis » en 2013, dans lequel il fait des reprises d’Al Green, Willy Deville, Steely Dan, Tony Joe White et Moon Martin

L’ultime « Out of the Blues » est du bon blues rock, avec un retour au rock’n’roll bien calibré, sans oublier un slow superbe « on the Beach ». Magistrale trajectoire avec Boz Scaggs !

www.bozscaggs.com

Ecrit par Jack Lalli

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone