Live Report : Chris Potter Quartet & Manu Carré Electric Five

chris potter par Palmucci

Un ouragan est passé sur le Forum Nice Nord ce 24 mars dernier, lors de la deuxième  soirée des Nice Jazz Festival Sessions. En effet, lors de cette soirée consacrée au saxophone, (comme d’ailleurs la prochaine édition du Jazzophone), nous eûmes l’occasion d’apprécier deux performances hors du commun.

Tout d’abord , en ouverture , le Manu Carré Electric Five (Manu Carré, sax ténor et soprano, Florian Verdier, Fender Rhodes, Max Miguel, batterie, Aurélien Miguel, guitare, Nicolas Luchi, basse électrique) nous régala des compositions originales (toutes dues à la plume de Manu) à l’aune d’un jazz fusion funky aux improvisations développées de belle manière,  dont la touchante ballade « Honfleur » dédiée à Erik Satie et aux victimes des récents attentats, et  le très entraînant « Le Chat feule » (jeu de mots intraduisible sur « Shuffle »). Un moment intense, récompensé par des bravos et des « une autre, une autre ». Hélas,  l’horaire ne permettait pas de bis.

Après une courte pause, Chris Potter et son band (David Virelles, piano, impressionnant, surtout à la main gauche,  Joe Martin, contrebasse, Kush Abadey, batterie) entamèrent une longue séquence musicale, pratiquement ininterrompue, dont la plupart des morceaux (enchaînés) n’avaient pas de titre, car constituant la matière d’un futur album en devenir. Un jeu de saxophone puissant, avec une connaissance évidente des grands maîtres (ParkerColtrane, Michael Brecker), et un sens de l’improvisation constituèrent la trame ce concert fabuleux, d’un jazz entièrement acoustique (à part un petit passage au synthé pour évoquer les steel-drums lors d’un morceau aux accents créoles). Du presque free au carrément funky, toute la palette du jazz fut représentée par quatre musiciens d’exception. Mais qui parfois, seul bémol (sic) le savent un peu trop et ne peuvent se défaire d’un certain goût pour la vaine démonstration. Ce fut néanmoins un grand et beau moment de musique.

Photos Chris Potter : Andrea Palmucci

www.manucarre.com

www.chrispotter.net

1935208_10154274653792638_7888956936380593386_n

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #LIVEREPORT @ChrisPotterJazz + ManuCarre | Imago records & production

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone