Live Report : Jimmy Owens Quartet au Forum Jorge François à Nice

Pour paraphraser la fameuse formule empruntée à Corneille « Pour un coup d’essai ce fut un coup de maître ». En effet, pour leur première collaboration ABC Music et Imago records & production produisirent un concert « sold out » au Forum Jorge François à Nice qui, également, accueillait du jazz pour la première fois.

Le trompettiste américain Jimmy Owens était la star de cette première. Accompagné d’un excellent trio de musiciens italiens (Chicco Capiozzo, batterie, Mecco Guidi, orgue et Daniele Santimone, guitare), le légendaire musicien, accompagnateur des plus grands (Duke Ellington, Max Roach, Count Basie, Archie Shepp, la liste exhaustive serait interminable..) donna un magnifique concert devant une salle comble et comblée. Le musicien, âgé de 73 ans (né en Décembre 1943 à New York), est apparu en grande forme, avec un souffle puissant et une impeccable justesse dans l’éxécution de ses compositions et des standards choisis pour l’occasion.  Dés le premier morceau, le ton était donné, swing léger de l’orgue, groove funky du batteur, entrelacs de guitare, on se retrouvait dans l’ambiance des albums jazz-funk qu’enregistraient dans les années 70 Dizzy Gillespie ou Freddie Hubbard, deux des idoles (et amis) de Jimmy Owens.

Ce fut ensuite une incursion sur les terres du be-bop avec un thème de Thelonious Monk, puis une merveilleuse version toute en retenue du standard « Body and Soul » avec un très beau travail d’accompagnement à l’orgue. Retour aux compositions dans la veine modale et Jazz-Funk , puis une version du fameux « Norwegian wood » des Beatles,   et ils terminèrent par un blues très « lowdown » qui laissa éclater toute la virtuosité et le feeling de Daniele Santimone à la guitare.

Un grand concert, et un public enchanté, une salle comble de laquelle les spectateurs ressortirent tous le sourire aux lèvres, et parmi ceux-ci des musiciens professionnels (et collaborateurs du Jazzophone) comme Claudio Citarella ou Denia Ridley, tout aussi enchantés. Une splendide  soirée avec un artiste de grand talent, simple et chaleureux, dont vous pourrez bientôt lire, dans le prochain numéro du Jazzophone la passionnante interview qu’il nous a accordé.

www.jimmyowensjazz.com

www.chiccocapiozzo.com/capiozzo-mecco-santimone

 

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #LIVEREPORT #JimmyOWENS #Jazz #Memory #F | Imago records & production

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone