#LiveReport : Marquis Hill Blacktet #1

Ce mercredi 7 novembre, c’est Fred d’Oelsnitz Trio qui débute la soirée avec des morceaux de son album « Fresh ». Le créateur du projet Jimi Brown Experience est en trio de jazz classique (piano, contrebasse, batterie) et joue des compositions personnelles, dont « Faste » qui permet de mettre en avant sa dextérité. C’est ensuite au tour de Marquis Hill Blacktet de se présenter sur scène avec sa trompette.

Il est accompagné d’un vibraphone (Joel Ross), une basse et contrebasse (Jeremiah Hunt) ainsi que d’une batterie (Makaya McCraven) et du saxophoniste Logan Richardson, dont le nom a sûrement rappelé quelque chose aux habitués de la salle et aux connaisseurs, puisque l’on avait pu l’entendre aux côtés de Christian Scott, il y a prés d’un an sur la même scène.

Avec des compositions de son nouvel album (Modern Flows Vol.2), qui sort d’ailleurs vendredi, le groupe nous a fait voyager, avec un son que l’on entend pas souvent dans le jazz, celui du vibraphone. On perçoit un contraste très net, entre les cuivres, plutôt doux, et la batterie assez agressive, dont les rythmes font ressentir les influences du hip-hop chez les batteurs. Un tempo régulier et très groovy qui ne se décale jamais d’une croche. Marquis Hill annonce le morceau « Prayer to the people » en hommage à la positivité qu’il essaie de répandre dans le monde grâce à sa musique. 

www.marquishill.com

www.fredoelsnitz.fr

Photo : Z@ius Next Movement.

Ecrit par Gaëtan Juan

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone