LIVE REPORT : Tony Allen & Funktet au Forum Nice Nord

Grande soirée de groove samedi 17 février au Forum Nice Nord, qui accueillait pour une Nice Jazz Festival session le légendaire batteur nigérian Tony Allen, compagnon de route de Fela Kuti, le créateur de l’afro-beat, à la naissance duquel d’ailleurs Tony Allen est loin d’être étranger.

Mais avant l’arrivée du nigérian et ses musiciens , nous avons eu le plaisir de découvrir le nouveau groupe du tromboniste et chanteur Fred Luzignant accompagné par ses compères venus du Conservatoire de Nice et du Nice Jazz Orchestra : Luc Fenoli, guitare, Christian Pachiaudi, basse,  Alain Asplanato, batterie et « special guest » Benjamin Boutant, saxophone. Funktet, puisque c’est ainsi qu’ils ont choisi de se nommer, interprète des classiques du jazz-funk des années 70 et 80, des morceaux composés par des cadors et devenus des standars du genre comme « Butterfly »de Herbie Hancock ou « Brazilian love affair » de George Duke, et ils le font avec ferveur et une joie évidente de jouer et de réinsuffler vie à ces classiques. Après une compo de Luc Fenoli, aux accents assez rock,  et un passage par le répertoire de Trombone Shorty, ce fut un final dansant et chaloupant sur  « Chameleon », autre perle du répertoire Hancockien. Un grand groupe est né ,et qui n’a qu’un but, celui de swinguer à mort !

Ensuite, entrée sous les ovations de Tony Allen et de ses musiciens (Indy Dibongue : Guitare, Jean-Philippe Dary : Piano et Orgue, Yann Jankielewicz : Sax Nicolas Giraud :  trompette, Mathias Allamane, contrebasse), pour un set de toute beauté autour de « The Source », dernier opus du batteur, sorti chez Blue Note, France, référence jazzistique s’il en est, et surtout, label qui produisait Art Blakey,  l’idole de Tony Allen,  auquel avait dédié son avant-dernier disque.

Cuivres pétaradants, piano ronflant, le rond son de la puissante contrebasse de Mathias Allamane et derrière ce beau monde, cette manière unique de jouer de la batterie… Ce rythme afrobeat dont il est l’inventeur qui donne immédiatement des fourmis dans les jambes. Même si certains ont pu reprocher une certaine monotonie mélodique dans la succession des morceaux joués ce soir là, il faut reconnaître que c’est là une musique de grande qualité, à la fois technique et émotionnelle, qui nous fut proposée et une grande découverte pour des amateurs de jazz pur venus un peu là par hasard et qui en repartirent le sourire aux lèvres et le coeur en fête… comme tous les gens présents dans ce Forum Nice Nord complet.

Photos : © Z@ius Next Movement.

www.tonyallenafrobeat.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone