Mort de Lee Konitz, saxophoniste alto de légende, compagnon de route de Charlie Parker et Miles Davis

Lee Konitz, né le 13 Octobre 1927 à Chicago et qui vient de nous quitter ce 15 avril à l’âge de 92 ans, victime du coronavirus, était le plus discret mais aussi l’un des plus respectés parmi les grands saxophonistes alto de jazz à avoir émergé dans les années 40.

Comme tous ses confrères, époustouflé par le génie de Charlie Parker (auquel le liera une solide amitié), il cherche dés le début à ne pas imiter son modèle, mais à trouver sa voie propre. Et c’est un autre ami et disciple de Bird, Miles Davis, qui lui en donnera l’occasion, en engageant Lee pour les légendaires sessions de « Birth of the cool ». Sessions qui ouvriront à Lee la porte des studios, et lui donneront aussi  l’occasion de travailler avec des musiciens partageant une esthétique proche de la sienne, tels  que le pianiste Lennie Tristano, et surtout son alter ego, le saxophoniste ténor Warne Marsh, avec qui il développera un sens du contrepoint inégalé depuis dans le jazz.

Il influencera par son jeu limpide et réfléchi , à l’opposé des fulgurances bop et hard -bop, la plupart des saxophonistes californiens de l’école ‘« cool », en particulier Paul Desmond et Art Pepper. Mais il influencera également par ses audaces harmoniques les altistes du free comme Ornette Coleman, ou Anthony Braxton, qui le nommait son saxophoniste préféré après Parker. Il s’était aussi fait une solide réputation en France, où il avait formé un quartet avec Martial Solal (né la même année et avec qui il était très complice, les deux hommes partageant le même humour pince-sans-rire) au piano, Henri Texier à la contrebasse et Daniel Humair à la batterie. Les aficionados azuréens du jazz eurent l’occasion d’applaudir Lee Konitz, lors des nombreux passages à la Grande Parade du Jazz à Cimiez.

Un grand musicien nous a quittés, mais sa musique restera comme l’une des plus originales et intelligentes du jazz moderne. R.I.P Lee Konitz.

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone