#PORTRAIT Pierre Marcus

p.marcusBien que désormais parisien il est l’un des musiciens les plus importants de la jeune scène jazz niçoise. Né le 17 décembre 1984 à Fréjus, il acquiert très vite un goût certain pour la musique, et commence à 15 ans à pratiquer en autodidacte la basse électrique que son frère ainé avait achetée puis dédaignée. Il commence par jouer dans des petits groupes de reggae et de funk, et se produit dans divers pubs de la Côte. A 21 ans, désirant affermir sa technique, il franchit le pas et s’inscrit au Conservatoire National à Rayonnement régional de Nice.

Il y découvre le jazz qui l’intéresse de plus en plus  et suit l’enseignement de Christian Pachiaudi, et se passionne pour les cours d’ensemble du regretté François Chassagnite. Il passe à la contrebasse, et pratique le jazz avec les aînés qu’il admire et qui deviennent ses amis, comme Sébastien Chaumont  ou Fred D’Oelsnitz. Il se joint souvent aux  jam-sessions qui ont lieu  dans les clubs avec tous les musiciens de jazz de la Côte. Sa technique progresse rapidement, et il se forge très vite un style personnel. En 2013, il enregistre son premier CD de Jazz avec le groupe Aldon Malesco (Béatrice Aluni, Cedric Ledonne, Pierre Marcus, Thierry Lebrun, Adrien Losco) dont le nom est formé de parties des patronymes des musiciens ; CD pour lequel il signe plusieurs compositions. Le groupe se fait remarquer par son excellence, et obtient la deuxième place au Tremplin du Nice Jazz Festival de la même année.


En 2014, il crée le Pierre Marcus quartet avec trois amis de longue date, connus au Conservatoire, le saxophoniste Benjamin Boutant, le pianiste Mickaël Berthélémy et le batteur Alexandre Gauthier ; et enregistre  enfin sous son nom « Longue Attente », un album fait uniquement de compositions personnelles, qu’ils concoctaient depuis longtemps. D’où le titre, bien sûr… L’album reçoit une bonne couverture médiatique, et le groupe donne beaucoup de concerts et remporte la même année le Trophée lors des Rencontres du Jazz de la Gaude.

Après beaucoup de concerts et d’enregistrements, autant avec le quartet, qu’avec des musiciens différents comme le groupe The Great Debaters d’Andrea Bazzicalupo, ou le groupe du guitariste Pierre Bertrand, c’est le départ pour la capitale, où il ne tarde pas à s’imposer, et forme un nouveau quartet avec l’un des tout meilleurs saxophonistes français, Baptiste Herbin et un jeune pianiste extrêmement doué, Frédéric Pérreard (22 ans !), avec la batterie un autre expatrié niçois, Thomas Delor.

Ce groupe descendit  sous nos cieux cet été et obtint un grand succès ; à la fois par la jeunesse de ses musiciens et la maturité de leur style.  Il se produit au Tremplin du Nice Jazz Festival, Benjamin Boutant remplaçant pour l’occasion Baptiste au saxophone et en remporte le Prix du Jury du Nice Jazz Festival 2016 ! Pierre oscille maintenant entre Paris et la Côte, prépare un nouvel album qui verra le jour cet automne, une tournée en février et sa tête fourmille de projets. Un musicien passionnant.

www.pierremarcus.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #PORTRAIT #PierreMarcus #Prix du #Jury N | Imago records & production

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone