Report du Tremplin du Nice Jazz Festival 2015

Spirale Trio - Marta

Offert par la ville de Nice et organisé par La Ruche et Imago Records,  le Tremplin du Nice Jazz Festival 2015 proposait six groupes de belle facture à l’appréciation d’un jury composé de professionnels de la musique ou du secteur culturel et de journalistes. Dimanche 5 et lundi 6 juillet sur la scène de la place Masséna, devant un nombreux public, défilèrent donc Raven, Jacob Vacek Quintet, Spirale Trio, Elias et le Paï Paï Jazz Band, Andrea Bazzicalupo Quartet et Ryoko Nuruki Trio. Raven,, groupe parisien ouvrit donc le bal, avec une musique original,  et la voix puissante du chanteur (et mellophoniste) Manu Domergue déclamant des textes consacrés au corbeau,  qu’ils soient de François Villon, Edgar Poe ou Joni Mitchell, et finissant le sert par un medley de « Walk on the wild side » et du « Chant des Partisans » ! Une expérience musicale enrichissante. Jacob Vacek (guitare) et son groupe quant à eux, pratiquent un jazz moderne sans concessions, aux couleurs très actuelles, dans l’esprit de Pat Metheny ou Brad Mehldau. Le Spirale Trio (Laurent Rossi, piano, Philippe Brassoud, contrebasse, Jérôme Achat, batterie) proposa un jazz mélodique et swinguant qui fit un véritable triomphe à l’applaudimètre .Le lendemain,  les jeunes gens de Elias et le Paï Paï Jazz Band venus d’Angers, donnèrent un concert drolatique et funky entrecoupé de désopilants extraits de ‘’ Un idiot à Paris ». Entendre la voix de Bernard Blier résonner sur Masséna était un pur bonheur…Nous changeâmes brutalement d’univers avec Andrea Bazzicalupo et son quartet, pour une musique aventureuse, aux arêtes acérées, dans laquelle brilla en particulier le saxophone ténor de Jean-Marc Baccarini. Un final de tremplin, enfin, avec la pianiste nippon-parisienne Ryoko Nuruki  qui se lança dans d’acrobatiques compositions et improvisations mêlant musique  extrême-orientale, jazz et musique classique, qui eurent également les faveurs du public à l’applaudimètre. Le résultat final, après une longue délibération du jury donna Spirale Trio gagnant, et donc présent l’an prochain au ‘’ In’’ du NJF, et Ryoko Nuruki Trio obtint le prix du public. Un choix cornélien tant la qualité était au rendez-vous chez tous les finalistes. Deux  jours dans les nuages, y compris pour l’auteur de ces lignes à qui revint l’honneur de présenter cet événement .Vivement le prochain !

ryoko - marta

 

 

 

 

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone