#RIP Doug Raney (1956-2016)

doug raney

Météore de la guitare électrique, Doug Raney vient de s’éteindre à 59 ans. Dans cette hécatombe qui touche les musiciens dans cette première partie d’année 2016, il n’était certes pas le plus connu, mais pourtant l’un des plus talentueux .

Fils du légendaire Jimmy Raney, né à New York, le jeune Doug apprend la batterie, puis s’intéresse ensuite à la guitare, à travers le blues de Muddy Waters ou Robert Johnson, qu’il découvre par Eric Clapton interposé, puis s’éveille au jazz à travers la collection de disques de son père avec qui il formera plus tard (en 1977) d’ailleurs un duo.

Il apprend vite le métier, et commence rapidement à tourner. Il enregistre avec Al Haig, Horace Parlan, Duke Jordan et plus particulièrement Chet Baker avec qui il enregistre de très beaux albums sur le label danois Steeple Chase et effectue des tournées en France et en Italie. 

Peut-être fut-il le symbole même du « musicien pour musiciens », ces artistes dont la modestie n’a d’égale que le talent, et qui pour cela échappent  à l’oeil du grand public par manque d’ostentation. Une grande perte.

www.jonraney.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone