Sur la piste d’n 33 tours – Arthur Verocai

v

Alors que les vacances approchent » Sur la piste d’un 33 tours » vous emmène du côté du Brésil à la découverte d’Arthur Verocai.
C’est un des plus grands compositeurs et arrangeurs
que le Brésil ait connu.
Il suffit d’éplucher les notes de pochettes des albums
du début des années 70 pour s’apercevoir du rôle
qu’il a joué auprès des grands noms de la musique
brésilienne. Il travailla pour Leny Andrade et

Gal Costa, Azymuth, Ivan Lins, Jorge Ben, Elizeth
Cardoso, Erasmo Carlos, Célia E, Marcos Valle
En 1972, ce musicien accompli enregistre son premier
album. Cet opus est un véritable chef-d’oeuvre de
Jazz Funk avec des touches de musique folk, le tout
saupoudré d’une sensibilité brésilienne qui en fait un
mélange sophistiqué et naturel grâce notamment à
un orchestre à cordes de 20 instruments et aux sons
organiques des synthétiseurs.

v

Des arrangements soignés, des cordes mélancoliques, des percussions
ravageuses, des compositions qui ne laissent pas
indifférent devant tant de maîtrise de la part de cet
artiste qui n’avait que 27 ans quand il enregistra ses
dix titres.
Malheureusement, ce disque ne rencontra pas
son public et Verocai retourna composer et arranger
pour qui le demande, notamment pour la télévision
brésilienne.
Alors pourquoi a t-il fallu attendre le début des
années 2000 pour redécouvrir cet album qui est
devenu au fil du temps l’un des plus recherchés par
les collectionneurs de musique brésilienne et
samplé par de grands noms de la scène Hip Hop
(Ludacris, MF Doom, Little Brother, Madlib) ou bien
est-ce la réédition en 2003 du label Luv N’ Haight ?
Finalement, Verocai redevient d’actualité. En mars
2009, il est un des trois invités avec Mulatu Astake
et le projet « Suite For Ma Duke » du label Mochilla
à se produire sur scène à Los Angeles pour le projet
Timeless.
37 ans après la sortie de ce disque, il joue sa musique
pour la première fois en live accompagné par un
orchestre de 30 instruments. Ce concert sera immortalisé
en dvd et pour les amateurs en vinyle.
Arthur Verocai signe avec ce premier album une
oeuvre intemporelle et résolument magnifique, ce qui
lui permet de rentrer dans le cercle des grands noms
de la musique.

« Je peux écouter l’album de Verocai tous les jours
du reste de ma vie. » MADLIB

v

Arthur Verocai – Continental – 1972

Tracklist:

01. Caboclo
02. Pelas Sombras
03. Sylvia
04. Presente Grego
05. Dedicada a Ela
06. Seriado
07. Na Boca do Sol
08. Velho Parente
09. O Mapa
10. Karina (Domingo no Grajaú)


Ecrit par Franck Delasoul

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone