#SurLaPistedUn33Tours : Frank Strazzeri « After the Rain »

Chef-d’oeuvre du pianiste américain Frank Strazzeri, After the Rain est l’album idoine pour les esprits ouverts à différentes influences, du hard bop, en passant par le jazz modal et le jazz fusion.

« Il utilisait les changements d’accords et les harmonies les plus audacieuses, et sa main droite était tellement mélodique. Il était comme une combinaison de Bud Powell dans la main gauche et Bill Evans dans la droite. Et je n’ai jamais entendu personne faire ça comme Strazz », concède le tromboniste Steve Johnson, qui a joué une partie de sa vie le répertoire du pianiste natif de Rochester, N.Y.

Initié à la clarinette et au saxo alto à 12 ans, le jeune Strazzeri ne doit sa reconversion précoce au piano que par les suites d’une fièvre rhumatismale à l’origine d’un souffle au cœur. Quelques années plus tard, Frank Strazzeri débute sa carrière comme résident de club à New York, accompagnant Billie Holliday ou le trompettiste Roy Eldridge. Après une expérience à Las Vegas auprès de l’orchestre de Woody Herman, ce sera l’appel vers l’Ouest : direction Los Angeles et sa scène en ébullition, gestatrice du West coast jazz. Le jeu de Strazzeri est remarqué, ce qui le propulse comme musicien de choix pour la télévision et les studios d’enregistrement. Il devient un pianiste favori pour le vibraphoniste Terry Gibbs, les saxophonistes Bud Shank et Art Pepper et le trompettiste Chet Baker, parmi beaucoup d’autres. After The Rain est enregistré à Hollywood, Californie. Accompagné par son fils Steve à la batterie, du percussionniste Don Alias, de Sam Most à la flûte, de Bobby Shew à la trompette et d’Harvey Newmark à la basse, l’album livre six morceaux aussi indépendants que complémentaires. Au swing inné, ces six tableaux sont aussi pénétrés « d’intrigue harmonique que de beauté lyrique », avec des madeleines de Proust funky comme cette somptueuse introduction de Cloudburst ou les accès possédés du moog de Strazzeri sur le morceau Philadelphia Flyer. Autant de morceaux-fleuves qui engagent à se plonger dans l’œuvre prolifique d’un pianiste amoureux avant tout de la mélodie.

Playlist :

  1. After The Rain
  2. Philadelphia Flyer
  3. Rush Hour
  4. Blue Dawn
  5. The Third Eye
  6. Cloudburst

Ecrit par Benjamin Grinda

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone