#Chronique #Littéraire : Méditation Musicale

Fondateur et directeur artistique de nombreux festivals de musique, Gérard Kurkdjian a participé à la création du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde, dont il a été le directeur artistique de 1994 à 2009. Également musicien, producteur, conférencier, auteur, journaliste de radio, directeur artistique du Festival des musiques Arabo-andalouses au Centre Universitaire Méditerranéen de Nice, il est une figure incontournable de la vie musicale et culturelle niçoise.

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

« Hot fun in the Summertime » : les Festivals d’été

C’est avec le titre de ce tube de Sly and Family Stone que nous saluons le retour de l’été, et avec lui les festivals de jazz qui chaque année fleurissent autour de la Méditerranée. Villes azuréennes (Nice, Antibes, Cannes), varoises (Saint-Raphaël, Toulon, Hyères, Ramatuelle, Porquerolles) jusqu’aux Bouches-du-Rhône, avec le festival du Jazz des cinq continents. Toutes proposent du jazz dans tous ses états, des vedettes internationales aux musiciens locaux, des big bands aux artistes solos, les grands événements historiques annuels sont bien sûr au rendez-vous avec Jazz à Juan (du 12 au 21 juillet) et le Nice Jazz Festival (du 16 au 20 juillet), mais nombre d’autres festivals plus modestes, certes, mais néanmoins fort intéressants fleurissent dans la région.

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Chronique : Pierre Bertrand « Far East Suite »

Une relecture de cette « Far East Suite » que composa Duke Ellington au retour d’un voyage au Moyen-Orient, c’est la gageure que s’est fixé Pierre Bertrand avec son groupe Caja Negra. Quand on connait le talent de saxophoniste et d’arrangeur de Pierre Bertrand, on sait que son interprétation de la musique d’Ellington ne peut être que novatrice et complètement actuelle, et c’est exactement ce que démontre cet album, qui est une franche réussite. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

29/01/19 Sortie du Jazzophone #17 à la Svetà Gallery à Nice

Au Jazzophone l’an neuf !

Bonjour à tous, Le Jazzophone #17 vient de paraître, avec une nouvelle maquette et de nouvelles rubriques. Un nouveau numéro, très axé sur les rapports du jazz avec l’image (rubriques « jazz et photographie », « jazz et peinture » …) et dont la couverture été réalisée par notre ami et collaborateur Ananou Jacky, au vernissage duquel nous vous convions le 29 janvier à la Svetà Gallery, 18 rue Bonaparte à Nice, à 18h30 pour le lancement de ce numéro.

Happy Jazzy New Year !

Ecrit par Imago records & production

Yaron Herman + Syna Awel & Jo Kaiat 4tet au Forum Nice Nord

Yaron Herman se destine d’abord à une carrière sportive dans le basketball. Contraint d’arrêter son activité à la suite d’une blessure au genou, il commence à étudier le piano à l’âge de 16 ans avec le musicien de jazz Opher Brayer, qui utilise une méthodologie basée sur la philosophie, les mathématiques et la psychologie. Deux ans plus tard, Yaron Herman reçoit le prestigieux prix de « talent junior » de la Rimon School of Jazz and Contemporary Music de Ramat Ha-Sharon.  Suite →

Ecrit par Imago records & production

#Jazz et #politique : Nina Simone de la révolte à la rage

Grande prêtresse du jazz vocal et figure emblématique de la campagne des droits civiques afro-américains, dans les années 60, Nina Simone écrivait des chansons comme certains prenaient les armes. Celle qui fréquentait assidument Martin Luther King Jr. n’a jamais prônée la non-violence dans la lutte pour l’Egalité des droits du peuple noir dans une Amérique ségrégationniste. Son Arme politique. Sa musique gospel, blues, soul, Jazz ; cette étiquette « Jazz » qu’elle haïssait parce qu’inventée par les Blancs pour identifier les Noirs.

Suite →

Ecrit par Lawrence Damalric

#LiveReport – Vincent Segal : Jazz Solo Legend #9

Malgré une pluie fine et glaçante, la cave Bianchi était complète, pour ce dernier Jazz Solo Legend de l’année, que l’on pourrait rebaptiser Jazz Cello Legend pour l’occasion. Plus le moindre fauteuil ou tabouret de bar pour s’asseoir. Les derniers arrivés ont dû rester debout pour écouter et voir, regarder et entendre, le violoncelliste Vincent Ségal, seul avec son instrument et quelques percussions.

Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone