#LiveReport : Minino Garay trio à l’afterwork de Cannes

La petite salle boisée de la médiathèque Noailles à Cannes était déjà plus que pleine vingt bonnes minutes avant le début du concert. L’afterwork du vendredi à 18h30. Les retardataires trouvaient place entre les rayons de livres ou sur la terrasse éclairée d’un superbe et chaud soleil printanier. Un trio de choc était programmé ce soir-là. Minino Garay à la batterie et percussions, Jérôme Regard à la contrebasse et Manu Codjia à la guitare. Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon

LIVE REPORT : Jazz à Domergue 2015

029Quel beau  festival, quel endroit magique ! Voilà ce qui venait tout de suite à l’esprit après ces quatre jours passés dans le cadre somptueux de la Villa Domergue, à assister aux concerts programmés par l’ami Frédéric Ballester et la ville de Cannes  pour le  festival Jazz à Domergue dont nous vous parlions dans le numéro 3 du Jazzophone. Et je ne suis pas peu fier de dire, ou plutôt d’écrire, qu’un des festivals les plus originaux de l’été eut lieu dans ma ville natale. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Jazz à Domergue

508e9cebd66bbPassés les grands festivals de jazz de juillet sur la Côte d’Azur, la Note Bleue aurait tendance à s’endormir au mois d’août, sauf à Cannes où le rendez vous jazzique à Domergue est fidèle depuis plusieurs années.

Suite →

Ecrit par Jean-Pierre Lamouroux

Le Jazz et le triomphe du soleil

La Côte d’Azur et le Jazz, c’est avant tout une histoire d’amour, avec les Américains, sur fond de guerres mondiales. Ce nouveau courant musical, certes arrivé à un moment opportun, bénéficia de situations idéales, qui ont fait de ce territoire un centre de pratique du Jazz. Le mouvement d’euphorie et de libération qui envahit la France à deux reprises dans l’histoire marqua un intérêt pour la culture qui permit l’éclosion du Jazz.. Ce n’est pas un hasard également si plusieurs musiciens noirs américains choisiront de rester vivre en Europe, et en particulier sur la Côte d’Azur. Loin de la ségrégation qu’ils subissent aux USA, ils découvrent une région agréable et accueillante pour y travailler et y être reconnus en tant qu’artistes. Les musiciens français côtoient donc toujours autant de musiciens noirs américains, pour des concerts et des nuits endiablées dans la plupart des villes de la Côte d’Azur et ce jusqu’au bout de la nuit !! Très lié au tourisme d’abord hivernal, puis estival, le Jazz s’épanouit sur la Riviera française, qui accueille, de plus en plus, une clientèle internationale, à la recherche de sensations nouvelles et inédites.

Josephine Baker Suite →

Ecrit par LaRuche