#Interview : Hugh Coltman, un corps qui chante

Une voix désormais reconnaissable, mais plus encore sur scène, comme une baguette magique elle donne l’ordre au reste du corps de se mouvoir, les doigts se tordent, le torse se gonfle, les genoux se regardent, les pieds lissent le parquet, on sent très vite la force du texte. C’est toute cette émotion, cette sensibilité que Hugh Coltman envoie au public. Suite →

Ecrit par Jean-Pierre Lamouroux

#SurLaPistedUn33Tours : Give me the Night de George Benson

C’est durant l’été 1980 que sort l’album « Give me the Night », produit par Quincy Jones sur son label Qwest Records. Quincy Jones fait partie de l’industrie musicale depuis plus de 60 ans au cours desquelles il a récolté pas moins de 28 Grammy Award, 80 nominations et un Grammy Legend Award qui s’apparente à une sorte de titre honorifique réservé aux producteurs de légende. Suite →

Ecrit par Gaëtan Juan

#Jazz & #Gangsters : Les Baumettes

Depuis les premières années de son existence officielle, le jazz a entretenu des relations privilégiées avec le milieu, les gangsters et par extension avec la prison. Cette relation que l’on pourrait qualifier de naturelle n’a pas échappé à l’équipe de Radio Baumettes qui lui a consacré deux pleines émissions « Le jazz et les gangsters », « Les jazzmen en prison », enregistrées en direct dans le studio des Baumettes à Marseille.

Suite →

Ecrit par Francois Billard

Les Mots qui swinguent – Lush Life

Il faut avoir vécu pour écrire Lush Life, et pourtant Billy Strayhorn n’avait que 15 ans quand il en a composé la première version, paroles et musique. On y trouve une mélodie qui se déroule comme un synopsis, sans répétition de couplets identiques et soutenue par des harmonies typiquement strayhorniennes. Initialement intitulé « Life is Lonely », le morceau se présente en deux volets : un verse et le thème. Suite →

Ecrit par Yael Angel
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone