#CHRONIQUE Blue Giant par Shinichi Ishizuka

Blue Giant le manga qui rend hommage au jazz. Après le succès de son premier manga « Vertical », Shinichi Ishizuka s’illustre depuis 2013 avec son seinen Blue Giant.

Il est désormais disponible en France et ce depuis le 6 juin 2018 distribué par GlénatBlue Giant c’est l’histoire de Dai Miyamoto,  un élève de terminale qui a une révélation pour le jazz, lorsqu’il assiste au collège à une représentation. Dai miyamoto est un garçon en quête de liberté il a du mal à se plier aux règles, il s’ennuie à l’école. Il pratique du basket dans le club du lycée. il n’apprécie pas le rythme des matchs de basket lui ce qu’il préfère c’est le rythme du saxophone.

Le héros rencontre certaines barrières. Le jazz est méconnu au Japon. Ce qui entraine plusieurs situations gênantes pour notre protagoniste qui doit faire face aux interrogations des autres personnages qui ne comprennent pas sa passion. Il subira des moqueries, des surnoms peu glorieux. Il ne se préoccupe pas des moqueries, il aime le jazz et le saxophone plus que tout. Son objectif est de devenir le meilleur jazzman du monde. Objectif assez classique lorsqu’on est familier avec l’univers des mangas. Pour devenir le meilleur il joue tous les jours sur les berges de la rivière Hirose. Pendant des heures et des heures de jour, comme de nuit. Sous la pluie, sous le soleil à son zénith peu importe si sa détériore son saxophone. Dai Miyamoto n’a jamais joué devant personne. L’heure de son premier Live arrive, l’opportunité pour prouver à tout le monde l’étendue de son talent.

«Le jazz c’est la musique de l’émotion, on peut tout y insuffler ses joies comme ses peines»

Voici comment Dai Miyamoto définit le jazz. à travers les aventures du héros, Ce manga essaye de retranscrire le quotidien d’un jazzman, les répétitions, la passion, le stress du premier live. Blue Giant fait l’effort d’employer un vocabulaire technique propre à cet univers et aussi prouve son sérieux par ses nombreuses références à des artistes ayant marqué la musique jazz. en guise d’exemple Miles Davis, Charlie ParkerBill Evans, Louis Armstrong sont mentionnée ce qui ravira les plus fins connaisseurs. Nous vous invitons à suivre les aventures de cet artiste vous pourrez observer son évolution dans sa quête de devenir le meilleur jazzman du monde. Ne passez pas a coté de ce manga qui a remporté le prix Shogakugan ainsi que Japan Media Arts Festival décerné par le centre culturel du Japon.

http://www.glenat.com

Ecrit par Kevin Yesso

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone