Sortie du Jazzophone #21 d’Hiver 2020

Bonjour à tous. Le numéro #21 du Jazzophone vient de sortir, avec en couverture l’auguste moustache de Frank Zappa. Il sera disponible dès demain et durant toute la semaine dans tous les endroits culturels et musicaux de la région et de France (médiathèques, musées, théâtres, clubs de jazz, etc.). Le lancement officiel aura lieu le vendredi 24 janvier à 19h, dans nos locaux à Nice, lors de la Conférence de Presse au sujet de la création d’une fanfare par James Andrews, et à laquelle vous êtes bien sur conviés. Suite →

Ecrit par Imago records & production

#Portrait : Lilian Terry, Oncle Eddie et Maestro Gillespo

Il est 21 heures 15 ce 23 juillet 1966, la soirée inaugurale du 7e Festival International d’Antibes Juan-les-Pins, le pianiste Vincente  »Tete » Montoliu et son trio accueille une jeune chanteuse née au Caire, Lilian Terry, un concert qui va changer le cours de sa carrière quand elle aborde ce jour-là le saxophoniste Johnny Hodges en répétition avec l’orchestre de Duke Ellington... Suite →

Ecrit par Jean-Pierre Lamouroux

#Jazz & #Gangsters : Les Baumettes

Depuis les premières années de son existence officielle, le jazz a entretenu des relations privilégiées avec le milieu, les gangsters et par extension avec la prison. Cette relation que l’on pourrait qualifier de naturelle n’a pas échappé à l’équipe de Radio Baumettes qui lui a consacré deux pleines émissions « Le jazz et les gangsters », « Les jazzmen en prison », enregistrées en direct dans le studio des Baumettes à Marseille.

Suite →

Ecrit par Francois Billard

Les Mots qui swinguent – Lush Life

Il faut avoir vécu pour écrire Lush Life, et pourtant Billy Strayhorn n’avait que 15 ans quand il en a composé la première version, paroles et musique. On y trouve une mélodie qui se déroule comme un synopsis, sans répétition de couplets identiques et soutenue par des harmonies typiquement strayhorniennes. Initialement intitulé « Life is Lonely », le morceau se présente en deux volets : un verse et le thème. Suite →

Ecrit par Yael Angel

#INTERVIEW « La Marche Paisible » de Jimmy Owens

Si vous avez encore un vieux vinyle des années 60/70 de Lionel Hampton, Charles Mingus ou Count Basie, il y a parmi les trompettistes de ces orchestres un certain Jimmy Owens et pour ceux qui ont connu la Grande Parade du Jazz aux Arènes de Cimiez à Nice, il fut un guest star très apprécié… bon, c’était hier… aujourd’hui, à 74 ans, bon pied bon œil, il est revenu sur la Côte d’Azur, invité par ABC Music Project à l’Espace culturel et Solidaire, Forum Jorge François à Nice. Rencontre… Suite →

Ecrit par Jean-Pierre Lamouroux
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone