#Portrait : Travis Hill « Trumpet Black »

La vie de Travis Hill, tortueuse et incandescente, condense à bien des égards l’odyssée tragique des jeunes Noirs américains de notre époque. Issu d’une dynastie musicale prestigieuse du Tremé, l’un des musiciens les plus prometteurs de sa génération, « Trumpet Black » est le petit-fils de Jessie Hill « Oh Poo Pah Doo » et le cousin de James Andrews, Troy « Trombone Shorty » Andrews et Glen David Andrews. Suite →

Ecrit par Monique Bornstein

#Interview Fred Hersch « Je reviens de loin » 

Diagnostiqué séropositif et soigné en 1986, une rechute en 2008 laisse le pianiste américain Fred Hersch entre la vie et la mort. Sorti d’un long coma artificiel suivi d’une intense et difficile rééducation de tout son corps, ses doigts retrouvent les touches du piano, des doigts fragiles  qui réussissent à enregistrer la première œuvre d’un ressuscité. Avec une dizaine de musiciens et des images virtuelles, ce sera « My Coma Dreams », un mélange de rêves, de bribes de cauchemars, d’hallucinations et de situations délirantes. Suite →

Ecrit par Jean-Pierre Lamouroux

#LiveReport : Kyle Eastwood à Grasse

17h, un horaire inhabituel pour le reporter du jazzophone, ce dimanche, au Théâtre de Grasse. Les seuls sièges rouges encore non occupés sont flanqués d’un sens interdit. Respectons la distanciation. Monsieur Flores, le directeur, ouvre la soirée en souhaitant la bienvenue au public et en dédiant le concert à la mémoire de Samuel Paty, le professeur lâchement assassiné. Silence… Puis les cinq musiciens prennent possession de la scène. Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon

#Jazz & #LITTERATURE Vernon Sullivan / Boris Vian en BD

Au milieu des années 1940, le poète, écrivain, dramaturge, musicien et critique de jazz Boris Vian crée le personnage de Vernon Sullivan. À une époque où les romans policiers d’outre-Atlantique connaissent un grand succès en France, cet alias américain, dont Vian prétend au départ n’être que le traducteur, permet à son auteur de s’essayer au roman noir et d’explorer ainsi tout un nouveau pan de sa littérature – et sans doute d’assouvir quelques fantasmes secrets… et de remplir son escarcelle car ses romans « classiques » ont du mal à se vendre !

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone