Jazz & Littérature : Ronald L. Morris « Le jazz et les gangsters »

Les amateurs de jazz ou de cinéma connaissent bien les rapports plus qu’incestueux de Sinatra ou Dean Martin entretenaient avec la pègre, Nick Tosches le raconte très bien dans sa biographie  »Dino » (Rivages) mais dans cette étude, le sociologue Ronald R. Morris fait remonter à la fin du 19e, cette association entre jazzmen et mafieux. Il utilise plutôt les mots plus évocateurs de racketters, mobsters ou bootleggers. Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon

#JAZZ COOKIN’ Beignets Carnaval de la Nouvelle-Orléans

Jazz Cookin’ : Beignets Carnaval de la Nouvelle-Orléans

Défilés, danses, musiques, festivités… au rythme du jazz ! Le pivot de la fête : des parades organisées par les krewes (de l’anglais crew, équipe), qui créent eux-mêmes leurs chars. Pendant les défilés, des milliers de spectateurs vont assister à des parades composées d’une vingtaine de chars, et d’une dizaine de fanfares…et attraper au vol des cadeaux envoyés dans la foule.

Suite →

Ecrit par Cécile Cohen

#Jazz&Cover Thelonious Monk « Monk Underground »

On ne juge pas un livre à sa couverture …. Ni un disque à sa pochette ! Mais il faut avouer qu’une belle image évocatrice exposée dans un bac attire indéniablement le futur auditeur en lui faisant miroiter une musique qui se hissera parfois, et parfois pas, à la hauteur du graphisme.

Suite →

Ecrit par Jacky Ananou

Un livre sur le jazz : Herbie Hancock « Possibilities »

Les autobiographies de musiciens sont nombreuses et souvent intéressantes, voire passionnantes. Quelques unes sont même incontournables, que l’on soit aficionado ou non. Parmi celles ci, on peut citer « La rage de vivre » de Mezz Mezzrow, « Straight Life » d’Art Pepper « Moins qu’un chien » de Charles Minguset bien sur l’autobiographie de Miles Davis co-écrite avec Quincy Troupe.  Si elle n’atteint pas ces sommets là, l’autobiographie d’Herbie Hancock (co-écrite avec la journaliste Lisa Dickey) n’en demeure pas moins une lecture fort agréable, instructive  et souvent drôle. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un film sur le jazz : « Born to be Blue »

Les films sur le Jazz sont rares. Il faut donc les apprécier à leur juste valeur. Il est toujours intéréssant de voir portée à l’écran la vie des musiciens que nous chérissons tant. Néanmoins tous ne sont pas des réussites exemplaires, et le sujet est souvent difficile à traiter, sans tomber dans les clichés. D’autant plus qu’il s’agit ici de la vie de Chet Baker, musicien emblématique dont le succès a dépassé le cercle restreint des amateurs de jazz purs et durs pour toucher le grand public.   Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto