#Jazz & #World : Monk sur la commode

On connaît la relation privilégiée qu’entretient Jacques Ponzio avec Thelonious Monk, son étude pionnière « Blue Monk : un portrait de Thelonious » (avec François Postif, 1995) puis l’Abcédaire Monk et enfin, mais la fin est loin, « Monk encore ». Autre violon dingue (vous avez bien lu « dingue ») de l’auteur le piano. Son groupe l’Africa Express vient d’enregistrer tout récemment un nouvel album Abidjan Memories (double Cd) qui me semble encore plus réussi que les précédents (d’ailleurs fort estimables). Suite →

Ecrit par Francois Billard

#Radio & #Podcast : La Boîte de Jazz du 07 octobre 2020 avec L.O.S Trio

« La Boîte de Jazz » l’émission hebdomadaire présentée par Gilbert d’Alto chaque mercredi de 19h10 à 21h sur les ondes d’Agora Côte d’Azur 94. FM (Cannes et Grasse) 94.10 FM (Nice) et 88.9 FM (Monaco, Menton) ou agoracotedazur.frCette semaine groupe L.O.S Trio avec Fred D’Oelsnitz au piano, Giliard Lopes à la contrebasse et Laurent Sarrien à la batterie.  Ce groupe nouvellement formé interprète une relecture de la musique de Mc Coy Tyner, qui fut entre autres,  le pianiste du légendaire quartet de John Coltrane, en vue d’un album qui sera enregistré très prochainement.

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#LiveReport : Deux soirées au Jazz à Domergue

On continue de l’appeler Jazz à Domergue même si cette année ce festival de jazz cannois a été déconfiné entre port et Croisette sur ce lieu magique qu’est le Terrasse du Palais des Festivals. Le Jazzophone a délégué son reporter-photographe aux deux dernières soirées. Deux trios, deux jazz très différentes et deux enthousiasmes unanimes. Mathias Levy trio et Herman Parisien Costa trio.

Suite →

Ecrit par Jacques Lerognon

#LiveReport : Festival World Music au Théâtre de Verdure

C’était donc le samedi 11 juillet dernier que nous avons pu assister à un premier grand concert post-confinement grâce à la Ville de Nice et Imago records & productions. Dans le Théâtre de Verdure se sont se sont produit trois formations appartenant toutes trois à ce que l’on appelle la « world  music », et qui ce soir là représentaient tout particulièrement le continent Africain. Se sont donc  succédés sur la grande scène du Théâtre, le Quartet de la chanteuse Syna Awel (France-Kabylie), le groupe du chanteur Carlos G. Lopes (Cap-Vert) et enfin, en duo, les chanteuses Germaine et Bella (Congo/ Togo). Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone