#PORTRAIT James Andrews

Le trompettiste de La Nouvelle-Orléans James Andrews joue et chante naturellement, un peu à la manière de Louis Armstrong avec qui il a, d’ailleurs un petit air de ressemblance. Comme l’an dernier, il sera cet été sur la Côte d’Azur. Suite →

Ecrit par Lascaux Daniel

#Chronique & #Concert : Meta « The Sweetness of a saffron wind »

 

Après avoir participé à l’album « Rebirth » de Samy Thiébault, le chanteur  et percussionniste Meta, qui  sera en 1ère partie de Yazz Ahmed le 3 Mars 2018 au Forum Nice Nord, vient de sortir son album « The sweetness of the Saffron wind » (« la douceur d’un vent de safran » en français) avec quelques uns des meilleurs jazzmen de l’hexagone. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Jazz Solo Legend #5 avec Bruno Chevillon + Workshop

Chaque mois, venez assister à un concert exceptionnel. Après les mémorables soirées JAZZ, WORLD, TALENT, SOLO LEGEND avec Louis Winsberg, Merakhaazan, Keyvan Chemirani la Cave Bianchi à Nice vous accueille à nouveau le dimanche 06 mai 2018 à 18h, pour une soirée JAZZ SOLO LEGEND avec Bruno Chevillon et Imago records & production vous accueille la veille le samedi 05 mai 2018 pour un « Workshop » avec l’artiste.

Suite →

Ecrit par Imago records & production

Hommage à John Coltrane par les élèves du Conservatoire de Nice

Vendredi 09 février 2018  – Forum Jorge François à Nice à 20h30

Pour le cinquantième anniversaire de la mort du géant du saxophone moderne John Coltrane (23 septembre 1926 -17 juillet 1967), les élèves du Big Band du Conservatoire de Nice donneront une série de concerts dans lesquels  ils interpréteront la musique de John Coltrane, avec un répertoire allant de « Blue Train » 1956) à « A love Supreme » (1964) sous la direction de Marcelo Vesozzo, professeur au Conservatoire de Nice, et avec comme soliste Jean-Marc Baccarini, professeur de saxophone dans le même établissement et spécialiste passionné de John Coltrane. (son fils s’appelle John et sa fille Naima, c’est dire°). Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

Festival Musiques du Monde avec Danyel Waro et Françoise Tonteling

Danyèl Waro est resté fidèle à  la tradition acoustique du maloya, le blues de la Réunion, et il en est le « héros » reconnu. Musicien et poète, il sait faire chanter le créole avec une émotion sans pareil: « Pour moi le maloya, c’est d’abord le mot », précise-t-il. « Je cherche la cadence, l’image, le rythme dans le mot. Grâce au maloya, j’ai pris du recul par rapport à la philosophie cartésienne, aux jugements trop conceptuels. Le maloya m’a remis en accord avec la Réunion, avec les gens, avec notre langue ». Suite →

Ecrit par Imago records & production
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone