#LiveReport : Jazz à Junas, 22 juillet : Céline Bonacina, Perrine Mansuy & Naïssim Jalal, Sylvain Rifflet

« Laisse le bon temps rouler » quel amateur de blues, et donc de jazz, ne connait cette maxime chère à la Nouvelle Orléans ? C’est donc sans surprise que la Combe du Bon Temps, à Junas accueille depuis des années un festival renommé. Mais dans ce village, qui semble la Mecque (même si c’est le temple qui accueille les merveilleux vitraux de Daniel Humair) du genre, tout commence place de l’Avenir.

Suite →

Ecrit par Corinne Naidet

#LiveReport : Jazz à Junas : 21 juillet : Gaël Horellou, Trio Rouge, Twins

Comme chaque soirée, la musique à Junas se décline en deux lieux, trois moments. Premier concert, gratuit sur la place de l’Avenir, pardon, place Daniel Humair, puis l’on monte (discutable, certains y descendent !) dans les carrières pour y voir tomber la nuit, s’illuminer les pierres, et surtout s’imprégner du son, impeccable en tout endroit, qui magnifie la note bleue en deux sets, savamment concoctés par les organisateurs.

Suite →

Ecrit par Corinne Naidet

#LiveReport : Jazz à Juan 14 juillet : James Andrews & NOJO, Foehn Trio, Vincent Peirani & Friends

Une Fête Nationale festive nous attendait ce 14 juillet 2021 à Jazz à Juan. En ouverture le set de James Andrews, le « Satchmo du Ghetto » trompettiste et chanteur natif de Tremé, et véritable bête de scène. Ce showman et jazzman dans la lignée de Louis Armstrong, dont il partage le goût pour les suraigus était accompagné par la fanfare du Nice Orleans Jazz Orchestra (NOJO), composée d’égale manière de musiciens professionnels et amateurs. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#LiveReport : Jazz à Juan, jour #3 : Kenny Garrett, Wynton Marsalis

Troisième journée dans La Pinède Gould, une de celles où Jazz à Juan mérite complètement son nom, Du jazz pur, celui qui ravit les puristes, celui ancré dans la tradition du jazz et de son histoire. Avec deux formations de de renom et de qualité, de celles qui brillent au firmament de cette musique : Tout d’abord le Quintet de Kenny Garrett, et ensuite le Lincoln Center Jazz Orchestra dirigé par le légendaire Wynton Marsalis. Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#LiveReport : Jazz à Juan jour #2 : Eric Legnini, Melody Gardot

Pour le deuxième jour consécutif ; nous voilà de retour dans la Pinède Gould, pour ce qui s’annonce être l’une des plus belles soirées du festival, l’une des plus attendues en tous cas. L’affluence est d’ailleurs au rendez-vous, et c’est devant une pinède pratiquement pleine que Eric Legnini foule le sol de la mythique scène de Jazz à Juan, accompagné de Rocky Gresset et de Thomas Bramerie, les deux autres (grands) musiciens qui composent son trio « Six Strings Under ».

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone