#Chronique : Janczarski & Siddik 4tet « Contemplation »

C’est de Pologne que nous vient cet enregistrement du Janczarski & Siddik 4tet, un quartet de jazz moderne, à l’approche « modale », dont ce disque est le témoignage. En sept morceaux, six standards et une composition du trompettiste, flûtiste et co-leader Rasul Siddik, « Dedication »,  ce quartet fait preuve d’une étonnante maturité en revisitant tout un pan de l’histoire du jazz.

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Jazz & #World : Monk sur la commode

On connaît la relation privilégiée qu’entretient Jacques Ponzio avec Thelonious Monk, son étude pionnière « Blue Monk : un portrait de Thelonious » (avec François Postif, 1995) puis l’Abcédaire Monk et enfin, mais la fin est loin, « Monk encore ». Autre violon dingue (vous avez bien lu « dingue ») de l’auteur le piano. Son groupe l’Africa Express vient d’enregistrer tout récemment un nouvel album Abidjan Memories (double Cd) qui me semble encore plus réussi que les précédents (d’ailleurs fort estimables). Suite →

Ecrit par Francois Billard

# LiveReport & Chronique: Manu Carré Electric Five « City Traffic »

width=

C’est la Cave Romagnan que le saxophoniste Manu Carré et ses hommes avaient choisie pour présenter le troisième album de leur groupe Electric Five. Entouré de ses fidèles comparses Auriélien Miguel, guitare, Florian Verdier, claviers, Nicolas Luchi, basse électrique et Félix Joveniaux, batterie, Manu Carré et son groupe emplirent l’espace réduit, vu la taille de l’orchestre, du célèbre « Bar à Jazz » niçois pour nous présenter leur troisième opus, le bien nommé « City Traffic ».

Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Chronique : Pierre Marcus « Following the right way »

Troisième opus pour Pierre Marcus, et après les deux beaux coups d’essai de ses deux premiers albums, « Longue attente » et « Pyrodance » qui furent très appréciés, arrive son troisième effort, « Following the right way », et  le 1er au titre en anglais qui démontre une volonté certaine d’internationalisation de la part du jeune et doué musicien qu’est PierreSuite →

Ecrit par Gilbert D'Alto

#Chronique : Sarah Lancman « Parisienne »

Après son interlude italien « Intermezzo » en compagnie de Giovanni Mirabassi,  disque dont vous avions déjà dit tout le bien que nous en pensions, Sarah Lancman revient à ses racines parisiennes comme le titre l’indique avec ce bel album bilingue français/anglais, composé uniquement de titres originaux, à l’exception d’une reprise dEdith Piaf, l’immortel « Hymne à l’amour » et d’une autre de Charles Aznavour « Parce que ». Suite →

Ecrit par Gilbert D'Alto
  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone