#Chronique : Buddy Guy « The Blues is Alive and Well »

Cet homme radieux, serein, guitariste chanteur de blues à de quoi sourire à 82 ans. Cette musique débordant de feeling, c’est celle qui coule dans son sang, toute sa vie.

De la Louisiane, à Chicago : il joue avec Howlin’ Wolf, Muddy Waters (qui restera son ami)… Riche rencontre aussi avec BB King, Otis Rush, Willie Dixon… Ou belle collaboration avec l’harmoniciste Junior Wells… On est dans du blues plus assagi pour ce disque, pas de folie électrique comme en concert (normal qu’Hendrix ne jurait que par lui ! ). C’est pur, et ce blues-là, on l’aime autant. Pas surpris d’avoir sur ce disque quelques invités, des Rolling Stones : avec Mick Jagger (à l’harmonica !) et Keith Richard, ou l’incontournable Jeff Beck, James Bay. Plus les fameux cuivres de Muscle shoals horns ! Un album fignolé par le producteur, compositeur et musicien : Tom Hambridge (qui travailla pour B.B King, ZZ Top, Johnny Winter…). Buddy Guy est une influence majeure pour tant de groupes, souvent imité (peine perdue), sa musique peaufinée vient du cœur, et ce n’est pas donné à tout le monde. The blues is alive and Well avec Buddy Guy !



http://www.buddyguy.net

Ecrit par Jack Lalli

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone