#JAZZCOOKIN’ Du Latin Jazz, Ouiiiiiiiii… Mais avec une CAÏPIRISSIMA…

Le pianiste et compositeur éclectique Rémi Toulon nous revient avec un troisième opus festivement mélodieux et chaudement lumineux, restant bien ancré dans la grande tradition du JAZZ !

Après les albums « Novembre » et « Quietly », respectivement en trio avec ses deux complices, le contrebassiste Jean-Luc Arramy et le batteur Vincent Frade, « Adagiorinho » nous fait voyager depuis sa sortie, au son des rythmiques latines, grâce notamment à la richesse sonore des percussions brésiliennes de Zé Luis Nascimento et à la virtuosité de Sébastien Charlier à l’harmonica diatonique. En somme, il s’agit là d’un quintet métissé, harmonieux et…addictif !  « Samba Maya » ; « Bagoola » ; « Calle De Las Fiestas » ; « Fuen »…un répertoire résolument original, aux couleurs chaudes et chantantes qui démontrent bien l’incontestable touche latine de l’album. Un projet qui était dans l’oreille de Rémi depuis longtemps, lui qui a toujours revendiqué le fait de faire de la musique  « légère le plus sérieusement possible », et qui dit aimer « teinter sa culture occidentale du jazz de ces influences brésiliennes et caribéennes qui lui sont chères depuis toujours » . 

Pour accompagner ce voyage tout en douceur, Rémi Toulon nous propose un cocktail exotique qui l’a inspiré : la « Caipirissima ». Il est tout simplement la version de la légendaire « caïpirinha » (prononcez caïpirigna), mais où le rhum remplace la cachaça. À l’image de son album, le célèbre cocktail brésilien se métisse des saveurs caribéennes...

Ingrédients pour un verre du cocktail festif :

1 citron vert ; 6 cl de rhum blanc ; 1 cuillère à café de sucre en poudre ou de sirop de sucre de canne ; beaucoup de glace pilée.

La Préparation est très simple à réaliser, directement dans le verre !

3, 2, 1 Partez…

  1. Coupez le citron vert en 8 puis écrasez-le lentement dans le fond du verre avec le sucre jusqu’a extraction complète du jus, en retirant si possible la partie centrale de couleur blanche responsable de l’amertume ;
  2. Recouvrir ce mélange citron-sucre d’une bonne couche de glace pilée ;
  3. Enfin, versez le rhum. Attention, ne rajoutez plus de sucre après l’adjonction de la glace, car il ne se dissout plus.

Décorez d’une paille coupée en deux et d’un quartier de citron au bord du verre si vous le souhaitez.

 Cette recette ressemble en fait beaucoup à celle du Ti-Punch, à la différence notable que l’on ajoute de la glace pilée ! Pour aller plus loin dans l’expérience des breuvages estivaux…Il existe plusieurs variantes de la caïpirinha : La caïpiroska, où la cachaça est remplacée par de la vodka. La caïpirissima, où le rhum remplace la cachaça.

http://www.remitoulon.com

Ecrit par Leslie Leveque

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone