Monte Carlo Jazz Festival 2018

A la fois rendez vous incontournable et point d’orgue de la saison automne / hiver 2017 de la planète jazz azuréenne le Monte Carlo Jazz Festival à l’instar des confrères niçois et juanais présente une programmation de plus en plus variée ouverte aux musiques actuelles ou tangentielles comme sont désormais appelées les musiques proches du jazz sans en être vraiment (soul et blues principalement).

Sous les vénérables lambris du  Palais Garnier se produiront donc une pléiade d’artistes de renommée internationale susceptibles d’attirer une public tout aussi varié grâce une programmation haut de gamme concoctée par Jean-René Palacio directeur artistique du festival. Pour ouvrir les hostilités rien moins que deux des plus grands ambassadeurs du jazz-funk à l’heure actuelle deux virtuoses de leur instrument j’ai nommé le pianiste Cory Henry et le bassiste Marcus Miller qui chacun avec leur groupe nous ferons une démonstration de leur incroyable talent.

Pour leur succéder nous aurons un spectacle tout à fait différent mais non moins ambitieux avec Stacey Kent & l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo « I know I dream » La chanteuse américaine voyagera entre jazz bossa nova chanson française et classiques de Broadway mais aussi des compositions originales.
Elle sera précédée sur scène par le trio de Laurent Coulondre et orgue.
Le lendemain grosse surprise de cette programmation Christophe. Oui vous avez bien lu le Christophe des « Mots Bleus » des « Marionnettes »sera là pour présenter son nouvel album « Les vestiges du chaos » qui oscille entre «Du blues de l’électro-rock de poétiques nappes de synthés et des cordes ultra sensibles »d’après son auteur.
Le jour suivant le groupe Texas et la belle Sharleen Spiteri seront de retour avec leur très populaire folk-rock celtique.
Nous aurons ensuite droit à deux légendes du jazz et du jazz fusion : Chick Corea et Steve Gadd les deux compèress’étant associés pour un nouveau projet mêlant jazz fusion et musiques latines.
Une première partie tout aussi passionnante précédera Chick Steve et leurs amis avec l’un des meilleurs oudistes du monde il vient de sortir un album sur le label ECM fleur du jazz new-yorkais : Aaron Parks au piano Joe Sanders à la contrebasse et Justin Faulkner à la batterie. Un must.
Le lendemain Jazz manouche avec le Django Memories Band mené par l’extraordinaire guitariste Stochelo Rosenberg qui précédera la star du flamenco Diego El Cigala. Olé.

Puis événement : « Les Triplettes de Belleville » seront projetées sur grand écran alors que l’orchestre en jouera la musique en direct sur scène. Elles seront précédées par James Carter dans un nouveau projet complètement électrique » Elektrik Outlet »

Et nous terminerons ensuite cet impressionnant festival dans la joie et la bonne humeur avec Scott Bradley’s Postmodern Jukebox et The Puppini Sisters deux groupes qui n’engendrent pas la mélancolie. Une belle manière d’accueillir l’hiver.

www.monte-carlo-jazz-festival-2017

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone