#Chronique #Jazz & #BD : « Jeangot » Joann Sfar & Clément Oubrerie

Tome 1 : Renard Manouche : C’est sous les traits d’un renard que Joann Sfar et Clément Oubrerie ont, avec une grande originalité, décidé de raconter « une vie de Django Reinhardt » qui est d’ailleurs le sous-titre de cet album, publié chez Gallimard.

Originalité flagrante dans le dessein et dans les personnages, tel cet hérisson alter ego de Jeangot, qui est une sorte de Jiminy Cricket pour ce Pinocchio manouche. Nous sont narrés de manière drolatique les épisodes principaux de la vie de Django, tel le fameux incendie de la caravane, dans lequel il se brûla la main et perdit l’usage de deux doigts de sa main gauche, ce qui l’obligea à inventer une nouvelle de jeu, qui encore à l’heure actuelle, fait l’admiration des guitaristes de jazz manouche, et de jazz tout court, du monde entier. On y retrouve aussi la fameuse rencontre à l’hôpital avec Stéphane Grappelli, peint sous les traits d’un orang-outanCela fait plaisir de constater que le jazz après 100 ans d’existence, peut encore inspirer des oeuvres aussi originales.

Vivement le tome 2 !

JEANGOT Vol 1 – Renard Manouche par : Clément Oubrerie, Joann Sfar
Scénario de Joann Sfar. Dessin de Clément Oubrerie. Couleurs de Clément Oubrerie et Philippe Bruno

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone