#Chronique : Karen Dalton « In my Own Time »

Il y a dix ans exactement était enfin réédité ce fabuleux album de la chanteuse de folk, blues et jazz Karen Dalton, que l’on appelait « la Billie Holiday blanche ». Comme son illustre modèle, elle brûla la chandelle par les deux bouts, et s’est éteinte pratiquement dans la misère à New York en 1993, à l’âge de 55 ans, rongée par les excès.

Il reste néanmoins cet album qui est une pure merveille, et qui contient des joyaux chantés par  une des voix les plus émouvantes qu’il m eut été donné d’entendre.

Produite par Harvey Brooks, légendaire bassiste qui accompagna Dylan et Miles Davis et également auteur des arrangements, Karen y interprète répertoire qui va du folk au blues en passant par le jazz et la country, accompagnée par les musiciens de lElectric Flag, ex-groupe de Brooks et pionnier du jazz soul. Un must absolu.


Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone