Live Report et rencontre : Stéphane Belmondo Trio à Cannes

Remarquable concert (gratuit, qui plus est) du Trio de Stéphane Belmondo  dans son projet « Love for Chet » ce samedi 08 avril 2016 à la Médiathèque  Jean de Noailles  de Cannes.

Stéphane Belmondo alterna trompette et bugle fut remarquablement  accompagné à la contrebasse  par Thomas Bramerie, que nous vîmes l’été dernier avec André Ceccarelli et Jean-Michel Pilcet à la guitare par Alexandre Freiman. Une formule qu’avait également utilisé le regretté François Chassagnite lors de son propre hommage à Chet Baker.  dans l’album « Jubilation ». Nous évoquâmes d’ailleurs avec Stéphane Belmondo la mémoire de ces deux géants de la trompette, qu’il connut très bien,   lors du repas qui suivit le concert. Concert qui, dans une Médiathèque bondée, eut pour effet de passionner une audience qui l’écouta dans un silence quasi-religieux avant d’exploser en cris et applaudissements à la fin de chaque morceau. Aminci, vêtu de noir, assis sur un tabouret de bar et les yeux masqués par des lunettes noires, Stéphane Belmondo offrait l’image absolue du musicien de jazz tel que l’aurait décrit un Jack Kerouac. 

steph par neveu

Le répertoire,  issu en majorité du dernier album « Love for Chet », alterna les ballades (un très beau « Everything happens to me ») et les morceaux plus  « up-tempo » comme « Love For Sale » introduit par un majestueux chorus de contrebasse. Puis, petite allusion à Cannes, ville du Cinéma, avec  » La chanson d’Hélène », composition de Philippe Sarde qui servit de thème musical au film « Les Choses de la vie » de Claude Sautet.

Et dans le soleil se couchant sur ce magnifique endroit, petite entorse au répertoire « Bakerien », décolla le thème de « Seven steps to heaven« , composition de Miles Davis, autre trompettiste chéri de Stéphane Belmondo. Ce furent ensuite les rappels, et, hélas l’heure de conclure cet inoubliable moment d’une musique intemporelle. Dans la rencontre qui suivit,  Stéphane Belmondo nous confia avoir adoré accompagné des chanteurs tels que Milton Nascimento, Alain Bashung ou Claude Nougaro (qui lui-même adapta Milton Nascimento), et son intérêt pour toutes les musiques , du classique au rock (The Doors Grateful Dead), de la chanson à la soul music  (Stevie Wonder). Un grand musicien et un homme qui transmet culture et émotion. Thanks, Steph, see you soon, bro.

stephanebelmondo.com

mediatheque.ville-cannes.fr

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #LIVEREPORT #StephaneBelmondo @mizterb C | Imago records & production

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone