#Live Report Alfa Mist au Théâtre Alexandre III à Cannes

Le jeudi 7 mars, sur la petite scène du Théâtre Alexandre III à Cannes, se produisait Alpha Mist, un groupe de jazz à la discographie qui sort de l’ordinaire.

C’est devant une salle bondée que le groupe se met à jouer. Ils sont cinq à dévoiler leur talent : un guitariste (Jamie Leeming), une bassiste (Kaya Thomas-Dyke) avec des lignes de basses minimalistes et une très belle voix, un batteur (Peter Adam Hill) avec une frappe hip hop que l’on retrouve de plus en plus chez les jeunes musiciens de jazz, un trompettiste (Johnny Woodham) ainsi qu’Alpha Mist au piano et Rhodes.

Voici la recette de la réussite de ce jeune groupe prometteur toujours sans maison de production : des influences de trio jazz classique mais aussi de hip hop, comme J.Dilla dont ils ont repris un  morceau tiré de l’album « Jay Love Japan ». De plus, ils font encore un pas vers la modernité grâce à l’utilisation de nombreuses pédales d’effets, dont un delay sur la trompette qui donnait l’impression d’avoir plusieurs cuivres sur scène et qui ne faisait que rajouter une touche de plus à leur manière bien à eux d’arranger et de jouer du jazz.

Photo: Z@ius / Next Movement

Alpha Mist

ALFA MIST – STRUCTURALISM 

Les Jeudis Jazz : Billetterie

Cannes Culture

Ecrit par Gaëtan Juan

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone