Autumn Leaves : Les Festivals d’Automne

« Les feuilles mortes », c’est sous le titre de cette immortelle chanson de Jacques Prévert et Joseph Kosma, devenue au fil du temps un incontournable standard de jazz, que nous allons aborder le sujet des festivals de jazz automnaux. Et ils sont foison dans notre région, succédant pour le plus grand bonheur des amateurs aux grandes messes d’été, comme vous allez pouvoir le découvrir.

Le Festival Jazz à Juan a donné naissance à Jammin’ Juan, qui pour la troisième année consécutive, permettra pendant trois jours fin octobre aux professionnels du monde du jazz venus de partout d’assister durant la journée à des showcases de jeunes artistes qu’ils pourront par la suite promouvoir, programmer, diffuser, etc. Signalons, cocorico, que le groupe niçois Dirty Talks mené par le guitariste Kevin Saura fait partie des heureux sélectionnés. Le soir, en revanche, place au public pour des concerts donnés par des artistes confirmés tels que Nojazz. Trois jours d’immersion totale dans l’actualité du jazz.

Autre festival prestigieux, celui dequi se tient sous les vénérables lambris du Palais Garnier, et propose, du 16 au 30 novembre, une programmation grand luxe à l’unisson de la cité princière, qu’on en juge : Michel Jonasz, Brooklyn Funk Essentials, le trio Eric Legnini / Sly Johnson / Anne Pacéo, Herbie Hancock, Eli Degibri, dont vous pouvez lire l’interview dans ce numéro, et bien d’autres, dont une surprise de taille : les rappeurs de IAM accompagnés par l’Orchestre Philharmonique de Monaco ! Qui l’eût cru ?

Jazz sur La Ville, cet événement qui fédère chaque année divers acteurs, associations et endroits qui programment du jazz dans le sud-est de la France, en particulier dans le Var et les Bouches-du-Rhône,  aura lieu cette année, du 5 novembre au 7 décembre et réunira 250 artistes en 75 concerts. Parmi ceux-là, deux saxophonistes de renom : Raphaël Imbert et Guillaume Perret.

Marseille accueille comme chaque année durant trois jours La Fiesta des Suds, festival qui n’est pas purement jazz, loin de là, mais se concentre sur des artistes de grand renom comme Catherine Ringer (qui chantera le répertoire des Rita Mitsouko), Arno ou encore Hubert-Félix Thiéfaine qui ont peu ou prou fréquenté les planètes jazz ou blues. Ou le hip-hop de Hocus Pocus, imprégné d’influences jazz, soul et funk. Avec aussi dans cette Fiesta des Sud, une forte présence des musiques du monde, caribéennes, orientales ou africaines. Notons-y la présence d’Aziza Brahim et son folk-blues du désert, des colombiens de Chico Trujillo qui mêlent cumbia, ska, rock et salsa, ou encore Sofiane Saldi & Mafalda et leur raï psychédélique.

Enfin, le convivial et chaleureux festival Jazz sous les Bigaradiers organisé à La Gaude par la Cie So What se tiendra pour sa 23e édition comme d’habitude, dans divers lieux de la commune, du 7 au 19 novembre, et s’offrira même une ouverture « hors les murs » à Cannes au Théâtre Alexandre III avec un duo inédit Airelle Besson à la trompette et Lionel Suarez à l’accordéon, et se clôturera en beauté avec le Sand Quintet du légendaire contrebassiste Henri Texier dans lequel brille son fils Sébastien au saxophone. Voilà donc de quoi accueillir les premiers froids avec optimisme en se réchauffant au son de la note bleue.

www.fiestadessuds.com

www.montecarlosbm.com

www.jazzsurlaville.fr

www.jamminjazzajuan.com

assowhat.free.fr

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone