Chronique : Archibald  » Tripping with Ray « 

archibaldPlutôt que d’hommage ou de « tribute » comme on dit désormais, c’est plutôt  d’une relecture de l’œuvre de Ray Charles dont on devrait parler pour cet album du groupe nouvellement formé Archibald, conglomérat de quelques uns des meilleurs musiciens vivant sur la Côte d’Azur : David Amar, vocaux,  Linus Olsson, guitare, Erik Brinkman, claviers, et l’impeccable rythmique du Nice Jazz Orchestra : Christian Pachiaudi, basse et Alain Asplanato, batterie.

En effet, ils transfigurent complètement des standards aussi éculés que « I’ve got a woman » ou « What I’d say » pour les rendre à la fois méconnaissables  et flambants neufs. S’appuyant sur une technique sans faille, les cinq  jazzmen explorent l’univers du Georgien, jusqu’à le rendre d’une modernité exemplaire. En 8 titres, plus célèbres les uns que les autres, ils rendent le meilleur hommage que l’on puisse  rendre : non pas celui de la servile imitation, mais celui de la création.

Archibald sera en concert les 28 et 29 Avril au Shapko, 5 rue Rossetti à Nice, pour le lancement officiel de l’album « Trippin’ with Ray« 

http://davidamarjazz.canalblog.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. Pingback: #CHRONIQUE #Album #Archibald #DavidAmar | Imago records & production

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone