#Chronique : Franck Amsallem « Goodbye Gotham » 

Après vingt année passées à New-York le pianiste niçois Franck Amsallem vient de retrouver Paris où il s’est de nouveau installé.

Cet album est un adieu nostalgique à la capitale mondiale du jazz dans laquelle il fut reconnu comme un pianiste majeur, jouant avec les plus grands. Une nostalgie des plus swinguantes néanmoins. Accompagné d’un trio de choc : Irving Acao, saxophone, Viktor Nyberg, basse et Gautier Garrigue, batterie, Franck Amsallem nous propose une promenade en neuf titres qui explore la ville sous tous ses aspects, de l’ouverture « From two to five » de belle facture post-bop à « Baton Rouge » aux relents évidemment néo-orléanais (Baton Rouge est une ville de Louisiane) en passant par la ballade « Last night when we were young », neuf titres de toute beauté servis par un quarter impeccable. Un sans faute. 

http://amsallem.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone