Chronique : Sokratis Sinopoulos 4tet


2407 XSokratis Sinopoulos 4tet « Eight Winds » – ECM aout 2015

Les amateurs le savent depuis un moment, le jazz n’est plus l’apanage des musiciens noirs américains mais un quartet de musiciens grecs cela reste encore assez rare dans les bacs des disquaires, surtout quand le leader joue de la lyre.

Sinopoulos Quartet

A un classique trio piano, basse, batterie vient donc s’ajouter cet instrument typique de la Grèce, on le trouve aussi en Turquie, un instrument à trois cordes que l’on joue avec un archet. Sokratis Sinopoulos, virtuose de cette lyra, est connu comme sidemen, chez le vétéran Charles Lloyd récemment, il signe avec Height Winds  son premier album chez ECM. Douze compositions personnelles très variées où la lyre tient le premier rôle, c’est elle qui supporte la ligne mélodique. Passés les premiers moments où il faut adapter notre oreille à la sonorité particulière de cet instrument assez inhabituel, chacune de ces pièces musicales est une invitation au voyage, tant dans l’espace que dans le temps. De la musique des Balkans mais aussi des airs plus proches de mélopées orientales. A certains moments on se retrouverait presque en Irlande à d’autres dans une ritournelle médiévale, la lyre se rapprochant alors beaucoup de la vielle à roue puis c’est à la viole de gambe, d’époque baroque à laquelle on pense. Il se dégage beaucoup d’émotions poétiques à l’écoute de ses différends thèmes à l’instar de ce « Eight Winds », en deux variations, qui ouvre et close l’album. Un opus qui reste cependant bel et bien du jazz, du jazz de ce siècle ouvert aux influences de la musique contemporaine et traditionnelle. On regrettera malgré tout que le pianiste ne joue pas une partition plus importante, allant au-delà d’un simple soutien harmonique, qui donnerait un peu plus de swing à ce très bel enregistrement.

Line up : Sokratis Sinopoulos, lyre ; Yann Keerim, piano ; Dimitris Tsekouras, basse ; Dimitris Emanoul, batterie.

www.facebook.com/sokratissinopoulos

Ecrit par Jacques Lerognon

Un commentaire

  1. Pingback: #CHRONIQUE #SokratisSinopoulos @sinopoul | Imago records & production

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone