#Chroniques : Frédéric Viale « Pars En Thèse Jazz » (Diapason/Absilone)

Après les très beaux « La belle chose » et « Les Racines du ciel », aux influences latines et françaises, l’accordéoniste Frédéric Viale s’offre cette parenthèse pour nous rappeler qu‘il est aussi un jazzman, et qu’il est passionné par cette musique.

Les inspirateurs ce cette parenthèse sont majoritairement des pianistes : Kenny Barron, Mulgrew Miller, Sonny Clark ou encore Freddie Redd, qui enchantent le grand Frédéric Viale. Entouré d’un quintet international formé des italiens Emanuele Cisi au saxophone ténor et Aldo Zunino à la contrebasse, du tromboniste sud-américain Humberto Amesquita et du batteur australien Adam Pache, Frédéric Viale se balade avec majesté dans l’histoire du jazz avec des références à Duke ou Dizzy, sans oublier au passage quelques clins d’oeil à ses proches, comme la chanteuse Deborah De Blasi. Un disque remarquable !

Frédéric Viale « Pars En Thèse Jazz » (Diapason/Absilone)

http://fredericviale.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Un commentaire

  1. zenon 19 août 2018 15 h 48 min / Reply

    Je l’avais découvert lors d’un concert enthousiasmant à Carros où il dialoguait avec un violoniste d’enfer. Cela donnait envie de le revoir mais à chaque fois, ce fut avec Nelson Veras et on avait franchement l’impression qu’il avait perdu l’inspiration, le rythme, …
    Espérons que retrouver des souffleurs comme Emanuelle Cisi va lui redonner du tonus et des couleurs.

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone