#Jazz & #Mode : Le jazz n’est pas que musique, c’est aussi une affaire de style !

Au commencement, a en croire les paroles de Nina Simone, «Ain’t got no home, no perfume, no skirts…», à voir certains looks de Louis Amstrong ou encore de John Coltrane, on comprend rapidement que la mode chez certains  musiciens de jazz n’est pas leur priorité.

Cependant, d’autres musiciens ont été tout au long de leur vie, extrêmement soucieux de leur apparence, transformant le vêtement en un pilier de l’attitude du jazzman. Du blazer pied-de-poule de Duke Ellington aux gardénias de Billie Holiday, musiciens et chanteurs de jazz de tout temps ont utilisé la mode pour défier les stéréotypes de race, de classe et de genre. Parmi les pièces indispensables des jazzmen, on trouve des manteaux de fourrure, le chapeau de Lester Young (pork pie hat) ou le chapeau plié à la Sinatra, le costume « Zoot suit » de Cab Calloway, les mains gantées des chanteuses. Petit à petit, les jazzmen choisirent leurs vêtements de façon à renvoyer une meilleure image du jazz. Une image plus élégante pour obtenir une reconnaissance sociale et artistique. Par exemple, Dizzy Gillespie et Miles Davis mettaient un point d’honneur à être toujours très bien habillés, ce qui leur permit, plus ou moins directement, de jouer dans les salles les plus prestigieuses des États-Unis. Miles Davis et ses célèbres looks de dandy sont la preuve du lien indéniable entre jazz et mode. Il a même défilé avec Andy Warhol en 1987 pour le créateur japonais Kohshin Satoh. Il ouvre sa garde-robe au photographe Anthony Barboza en 1971. Chet Baker et Duke Ellington sont toujours des icônes inspirant les marques et magazines. Certains supports de mode ou e-shops proposent des tenues jazz inspirées de ces deux figures. (Chapeau, blazer, pantalon, chaussures, lunettes…)

Mais pour se faire un avis sur la mode dans le jazz, les exemples ne manquent pas :

Billie Holiday : Une des chanteuses les plus emblématiques de tous les temps, elle était connue pour porter de jolies robes à motifs, des perles – et bien sûr, ses coiffes à fleurs emblématiques.

Bill Evans : Il adopte style vieille Angleterre avec ses costumes en tweed et des chemises et cravates foncées

Dizzy Gillespie : Il portait des lunettes élégantes à monture épaisse avec un kufi orné en hommage à son Patrimoine africain


Stan Getz : Habituellement habillé de manière formelle, dans ses dernières années, Getz portait de jolies chemises imprimées très cool qui semblaient influencées par son amour pour la culture sud-américaine.

Thelonious Monk : le pianiste de jazz était l’un des joueurs les plus stylés de son époque. Il portait presque toujours des lunettes de soleil lors de ses représentations et possédait une collection impressionnante de chapeaux 

Louis Armstrong : Il avait un style incroyablement pimpant, arborant généralement un nœud papillon et une pochette pour la performance. Et bien sûr Miles Davis qui a lui seul représentait toute l’évolution de la mode dans le jazz.

Ecrit par Jacky Ananou

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone