#Jazz & #Rock : Miss Dey and The Residents « Wild Woman »

Audrey est bercée enfant par la musique, et chante dès ses 3 ans… Pour ses études, elle s’oriente vers une licence de musicologie qu’elle obtient… Ces dernières années elle a été chanteuse dans un super groupe de hard rock progressif : « Mystery Mind ». Mais la rencontre avec Stéphane Cannas change la donne.

Lui s’occupe avec ferveur de l’association « American Music & Custom Côte d’Azur », dont le but est de rassembler et fédérer les amateurs de musique et culture américaine des années 50’s. En discutant, elle dit à Stéphane admirer également cette époque et la musique Rockabilly & Country dont des chanteuses comme Brenda Lee ou Wanda Jackson… Et elle souhaite chanter dans ce style. Banco ! Le groupe se forme sous le nom de Miss Dey and The Residents. Les musiciens viennent du rock’n’roll/ rockabilly, country, blues jazz, boogie… Au chant donc Miss Dey, à la guitare Eddy (Ray Cooper) et Claude (Baz Gang…), le bassiste et contrebassiste Giuseppe (il a joué pour Adriano Celentano...). Serge, le batteur, lui est d’une famille de musiciens de Nice, comme son père et son oncle, deux membres fondateurs des Chats Sauvages. Cette belle alchimie va prendre vite, et en concert c’est incroyable l’ambiance qu’ils mettent rapidement. On remarque d’ailleurs un engouement de la jeunesse pour ces musiques américaines. Le groupe a fait sensation à la fête du Port de Nice (2015), ou hors département en 2017 au « Hell’s Week », et à l’« American Tours festival » ! L’originalité est aussi que le répertoire est 100 % féminin, que ce soit avec des reprises de Wanda Jackson, Janis Martin, Brenda Lee, Patsy Cline, ou Laura Lee Perkins. Tout comme avec des compositions issues des deux albums. Le premier disque « Back to the Fifties » (2015) est un bel ouvrage, et le dernier tout chaud : « Wild Woman », est disponible fin juin en format CD (digipack) avec seize titres et également en bon disque 33 tours regroupant les dix nouvelles chansons de la chanteuse Miss Dey (sortie prévue mi-juillet). Une belle longue route se confirme pour Miss Dey and The Residents !

Ecrit par Jack Lalli

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone