#Jazz #Solo #Legend #5 06/05/18 + #Interview Bruno Chevillon

Bruno Chevillon donnera un unique concert solo le dimanche 6 mai à 18h à la Cave Bianchi à Nice dans le cadre des « Jazz Solo Legends » organisés par ABC Music Project et Imago records & production. Le Jazzophone l’a rencontré à l’occasion du Worshop précédant le concert et voici un extrait de cette interview qui sortira dans le Jazzophone #15

Le Jazzophone : Bruno Chevillon ; vous avez suivi des études de musique classique, en parallèle aux Beaux-Arts, où vous vous êtes spécialisée dans la photographie artistique. Qu’est ce qui vous amené au jazz ?

Bruno ChevillonEn fait j’en ai toujours écouté, et quand je suis rentré au Conservatoire, c’était pour acquérir la technique suffisante pour en jouer. Même si j’y suis rentré tard, j’ai compensé à ça par un fort désir de jouer de la contrebasse, un instrument qui m’a toujours attiré je ne sais pas pourquoi.

LJ : Le jazz, vous l’avez découvert comment ?

B.C. : Moi, je viens du rock des années 70, une musique qui ne m’a jamais quitté en fait Mais lors d’un voyage Italie où j’allais en tant que photographe d’architecture, j’ai joué dans un petit groupe de jazz, et ça m’a beaucoup plu même si je n’avais à l’époque aucune envie de devenir musicien professionnel . Mais j’ai fait une rencontre qui a changé tout ça, celle de Louis Sclavis, et à partir là j ‘ai commencé à jouer professionnellement , et je n’ai jamais arrêté depuis……

La suite dans le numéro d’été du Jazzophone #15

Chaque mois, venez assister à un concert exceptionnel. Après les mémorables soirées JAZZ, WORLD, TALENT, SOLO LEGENDavec Louis Winsberg, Merakhaazan, Keyvan Chemirani la Cave Bianchià Nice vous accueille à nouveau le dimanche 06 mai 2018 à 18h, pour une soirée JAZZ SOLO LEGENDavec Bruno Chevillonet Imago records & productionvous accueille la veille le samedi 05 mai 2018 pour un « Workshop » avec l’artiste.

Bruno Chevillon a suivi une double formation  puisqu’il sort diplômé des Beaux Arts en 1983 où il étudie la photographie, et il suit parallèlement l’enseignement de contrebasse classique de Joseph Fabre au conservatoire d’Avignon. Il fait ses débuts dans le jazz en suivant la classe d’André Jaume, fait partie du Groupe de recherche et d’improvisation musicales (GRIM), puis intègre le collectif lyonnais ARFI où il fera une rencontre déterminante : celle de Louis Sclavis. Bruno Chevillon est ensuite associé à une grande partie des projets du clarinettiste.

Outre sa longue collaboration avec Sclavis, le contrebassiste joue avec les acteurs principaux du jazz avant-garde et des musiques improvisées : Marc Ducret, Claude Barthélemy, Stéphan Oliva, François Corneloup, François Raulin, Joey Baron, Elliott Sharp, Franck Vigroux, Benjamin de la Fuente, Samuel Sighicelli, Laurent Dehors, Gerome Nox, etc.

Considéré comme un des plus grands contrebassistes de la scène internationale, Bruno Chevillon s’est forgé une solide notoriété aux côtés de Louis Sclavis, Dominique Pifarely, Daniel Humair, Quatuor Arditti, Michel Portal… En 1993, Bruno Chevillona écrit une pièce pour contrebasse solo et voix, un solo en hommage à l’un des plus grands metteurs en scène de ce siècle : Pier Paolo Pasolini ou la rage sublime. Au travers de cette œuvre, Bruno Chevillon a pu pleinement exprimer toute sa virtuosité dans un jeu d’une très grande physicalité. Vélocité, précision et justesse peu commune caractérisent ce musicien… Son intelligence musicale fait de lui un contrebassiste majeur de la scène jazz européenne

Album :Bruno Chevillon – Hors-Champ – 2007

Tarifs :

  • 19 € en prévente
  • 14€ adhérent & réduits
  • 22 € sur place

Gratuit pour les moins de 10 ans

Réservations sur : www.weezevent.comBilletterie en ligne

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone