Le Jazzophone existait déjà !

Pour ceux qui ne le saurait pas encore Le jazzophone est un instrument de musique de la famille des cuivres dont l’embouchure et les pistons sont similaires à ceux d’une trompette mais dont le corps rappelle la forme du saxophone, bien qu’il n’ait rien à voir avec ce dernier. Il possède deux pavillons, l’un étant ouvert et l’autre à clapet. L’interprète ne peut utiliser que l’un des deux en même temps, mais il peut passer de l’un à l’autre afin d’avoir le son tantôt d’une trompette, tantôt d’une trompette bouchée.

Mais  Le jazzophone c’est aussi une publication Jazz, qui fût publiée par le CIM entre 1978 et 1984. Alain Guerrini, né en 1941, est un musicien et enseignant, fondateur de la première école spécialisée en 1976, le Centre d’information musicale qui publie l’organe professionnel Le jazzophone de 1978 à 1984 ; il reste néanmoins ouvert aux jazz contemporains dans une logique de soutien à la profession des musiciens de jazz français.

10801824_403095076513078_9129904011125446342_n

17 numéros seront publiés entre 1978 et 1984 et cette nouvelle revue d’une soixantaine de pages d’articles de fond sur le jazz, proposera entr’autre une interview inédite de John Coltrane, dans le numéro 17, un spécial « guitare basse » pour le numéro 15, les sorties de jazz français et/ou européens et américains, des partitions (de Thelonious Monk dans le numéro 13), des récits de voyages, des rencontres autour du jazz… Le Jazzophone retrace à sa manière ce que fût le jazz amateur et professionnel et surtout éclairé des années 70 et 80 en France, à travers ses interrogations, réflexions,  ses rencontres, autour  d’un véritable passionné, passeur et créateur que fût Alain Guerrin et autour d’un lieu unique en France autour du jazz et des musiques improvisée :  le CIM.

428x579-images-stories-journaux-xx101983-jazzophone-monkmydear-1024-01Le CIM quezaco ? :
Le Centre d’Informations Musicales CIM a été créé en 1976 et s’est installé rue Doudeauville (75018) depuis 1978. Le CIM est la première école de Jazz et Musiques Actuelles créée en France. Elle a formé depuis 1976 des milliers de musiciens professionnels Français et étrangers tels que M (Mathieu Chédid), Youn Sun Nah, Angélique Kidjo, Bojan Z, Louis Winsberg, Julien Lourau, Magic Malik, Patrick BruelLe CIM, a complété depuis 35 ans l’offre très insuffisante à Paris, de structures publiques dans les domaines du Jazz et des Musiques Actuelles. Il a acquis ses lettres de noblesse en s’acquittant de son rôle social dans une perspective de formation professionnelle de haut niveau. Cela évidemment s’est fait avec efforts et abnégation. Le CIM s’est également doté dans le même ensemble immobilier (avec une structure juridique adjacente) de locaux et de salles mises à disposition pour toutes activités de répétition dans un espace convivial, de créations, de rencontres et d’échanges culturels et artistiques. Première école de Jazz et Musiques Actuelles en France, le CIM a formé plusieurs milliers de musiciens français et étrangers. Une moyenne de 200 élèves par an et une réputation déjà prouvée, en font une des institutions les plus représentatives des musiques modernes dans le monde entier et la référence pour l’apprentissage du jazz et des musiques actuelles en Europe.

http://www.lecim.com

440x580-images-stories-journaux-xx101983-jazzophone-monkmydear-1024-02 453x592-images-stories-journaux-xx101983-jazzophone-monkmydear-1024-04

Ecrit par David Benaroche

Un commentaire

  1. Sedille Christian 27 décembre 2017 16 h 53 min / Reply

    Mon copain d’enfance,nous avions une quinzaine d’année ,habitions le même immeuble dans le 15è à Paris,fréquentions le même bahut,nous partions ensembles en vacances,avec ses parents qui étaient un peu les miens.Il m’a fait découvrir le Jazz,et joué avec lui de la batterie(bien modestement) .Lui jouait d’instinct de plusieurs instruments,pas moi!!
    La vie active nous a séparés.Il a été pour moi un second frère.Je suis heureux d’avoir trouvé votre site.Bien amicalement à tous ceux qui l’on connu.

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone