Live Report : Jazz à Domergue : Nardin-Bouteiller Quartet

C’est avec grande émotion que le chroniqueur du Jazzophone foula encore une fois le sol de la magnifique Villa Domergue, d’autant plus qu’elle est sise dans sa ville natale de Cannes.

Et pour le premier jour du festival Jazz à Domergue, nous étions gâtés car nous avons pu applaudir l’excellent Nardin-Bouteiller Quartet. (Fred Nardin – piano ; Jon Boutellier – sax ténor ; Patrick Maradan – contrebasse ; Romain Sarron – batterie). Frédéric Ballester, directeur artistique du festival présenta le groupe, mais hélas nous annonça son départ. Nous regretterons cet homme affable et passionné. Après ce petit speech, le quartet prit possession de la scène, et démarra son set par « Walk spirit, talk spirit » composition très enlevée de Mc Coy Tyner, puis enchaina avec le standard nettement plus traditionnel « How high the moon ». Suivent des compositions tirées de leur album Watt’s dont le thème éponyme est dédié au batteur Jeff Watts, dont un très beau morceau « Hope ». Des musiciens au sommet de leur art, particulièrement les deux leaders, technicité, sens de l’improvisation, fulgurante des idées, un très beau moment musical pour l’ouverture de ce Jazz à Domergue 2017.

http://www.cannes.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.