#LiveReport Week-end jazz à Nice : Yazz Ahmed, Meta, Cyril Benhamou

© Z@ius / Next Movement

Riche et surprenant week end Jazz à Nice les 3 et 4 mars derniers, avec la découverte d’univers musicaux aussi différents qu’intéressants.

© Z@ius / Next Movement

Tout d’abord double plateau samedi soir au  Forum Nice Nord, dans le cadre des Nice Jazz Sessions, avec Meta et Yazz Ahmed, nouvelle star de la scène jazz britannique, scène qui commence à se développer sérieusement, avec des artistes comme Shabaka Hutchings ou Soweto Kinch, tous deux collaborateurs occasionnels de Yazz Ahmed. Shabaka figure d’ailleurs sur le dernier album de  la jeune  et belle trompettiste anglo-bahreïnie.  »La Saboteuse » (en français dans le texte) dont elle nous a joué de larges extraits ce soir là, accompagnée par son groupe habituel, qui comprend l’excellent Lewis Wright au vibraphone, Dave Manington à la basse et Corrina Silvester à la batterie. C’est une musique profonde, maitrisée et élégante, que nous propose la trompettiste/bugliste, une musique qu’elle qualifie elle même de  »jazz arabe psychédélique ». En effet on peut y retrouver à mon avis les influences mêlées d’Ibrahim Maalouf et du Miles Davis de l’époque de « Bitches Brew » l’album le plus psychédélique de Miles Davis qui est à l’évidence une influence prépondérante sur son jeu et sa musique puisqu’elle va bientôt reprendre « Sketches of Spain » sur une grande scène londonienne, accompagnée d’un grand orchestre. Une découverte de  ce « New British Jazz » qui, me semble-t-il, n’a pas fini de nous surprendre.

Saveurs d’Orient également avec Meta,  le chanteur-percussionniste algérien dont nous avons chroniqué ici même le dernier album « The sweetness of the Safroon wind » réalisé avec de grands jazzmen français qui étaient ce soir présents sur scène : Stéphane Guillaume au saxophone et à la flûte, Michael Felberbaum à la guitare, Pierre De Bethmann au piano, François Moutin à la contrebasse, Karl Jannuska à la batterie.

Une équipe choc pour servir une musique lyrique, avec de très belles interventions du saxophone et du piano. Mélopées arabisantes et rythmes binaires de mêlaient parfaitement au jazz libre de la formation. On termina sur un morceau aux accents pop-rock, avec une belle partie de guitare de Michael Felberbaum. Belle soirée.

Lendemain, l’équipe du Jazzophone se retrouva à la Cave Bianchi, pour la quatrième édition des « Solo Talent » proposées par ABC Music Projects  et Imago records & production, avec comme invité le pianiste marseillais Cyril Benhamou, qui donna un récital solo en deux parties, l’une purement acoustique, et l’autre utilisant des effets électroniques.

© Z@ius / Next Movement

La première partie donna la part belle aux standards, dont un réjouissant « Moanin » la fameuse composition de Bobby Timmons, Cyril Benhamou faisant participer le public sur ses très rythmiques accords. Après une petite pause, nous entrâmes dans ce qu’il nomma « le côté obscur » c’est à dire une musique plus expérimentale, s’évadant du jazz pour aller se promener vers des terres indianisantes ou orientales, mais toujours passionnante, suivie par un public attentif et enthousiaste, qui apporta une belle conclusion à ce long mais enrichissant jazzistique week-end.

www.yazzahmed.com

www.meta-music.fr

www.nicemusiclive

cyrilb.fr

facebook.com/ABCMusicProject

www.imagoproduction.com

Ecrit par Gilbert D'Alto

Laisser un commentaire

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone