Live Report : Week End Jazz à Nice

Merveilleux week-end de jazz que celui du samedi 4 et du dimanche 5 Novembre 2017 qui nous vit applaudir deux formations exceptionnelles, composées de quelques unes des plus fines gâchettes de la Côte d’Azur.

Tout d’abord nous rendîmes à la Cave Romagnan pour y écouter, toujours avec grand plaisir le groupe Bright Moments constitué par le saxophoniste Eric Polchi pour rendre hommage à son maître Roland Kirk, avec une line-up impressionnant : Fred D’Oelsnitz, trompette, Bela Lorent, trombone, Jo Kaiat, piano, Michel Romero, contrebasse, Jean-Luc Danna, batterie et voix,  auxquels vinrent s’ajouter Laurent Valette, harmonica et Jonathan Gritella à la guitare. Huit musiciens. Dans une Cave bondée et surchauffée, une atmosphère unique et une musique d’exception. Les musiciens enchaînèrent les chorus sur les thèmes de Kirk , tels que « Wee Free Kings » « Serenade to a cuckoo » (rendu célèbre par Jethro Tull) et ce « Bright Moments » qui donne son nom au groupe. Avec une mention particulière au Blues final dans lequel Jonathan Gritella fut absolument splendide de précision et de feeling, ainsi que Fred D’Oelsnitz, évoquant le Miles période « Quiet Nights« . Un régal qui se poursuivit, fait exceptionnel, au-delà de l’heure légale.

Le lendemain soir , nous avons retrouvé Fred D’Oelsnitz, mais cette fois au Shapko Bar, et derrière le clavier de son orgue, pour « Green is Beautiful – Tribute to Grant Green« en compagnie d’Olivier Giraudo à la guitare, initiateur du projet, et de l’excellent batteur italien Piergiorgio Marchesini. Deux heures de be-bop et de soul jazz, absolument parfaites, avec trois musiciens en complète communion, se renvoyant la balle sur des  thèmes de la période « Organ trios » de Green, qui le virent collaborer avec Jimmy Smith ou Larry Young. Une période riche dont s’inspirent les trois hommes dans un feu instrumental déferlant. Puis vint l’heure de la jam session où ils furent rejoints  de nouveau par Jonathan Gritella et un autre guitariste et un saxophoniste, tous deux italiens, venus dans les bagages de Piergiorgio et ma foi, tous deux d’excellents « boppers « .

Deux soirée mémorables. Jazz lives.

Photos : Philou Antsirabe.

caveromagnan.free.fr

shapkobar.fr

freddonitz.fr

Ecrit par Gilbert D'Alto

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Les concerts Jazz et +

  • Le Jazzophone